Analyse
Le secteur de la correction auditive il y a 2 ans - vendredi 13 mars 2015

Ce secteur appelé à une bonne croissance inclut-il des actions dignes d’achat ?

Pour l’heure aucun acteur ne nous semble déjà digne d’achat.
Au vu des cours actuels, il semble que les investisseurs n’aient pas pris toute la mesure des changements structurels que subit ou va subir le marché de la correction auditive.

 

Facteurs de croissance

– Le vieillissement de la population offre de bonnes perspectives.
– Le développement des produits style iPod et téléphones portables va multiplier les cas de pertes auditives chez les jeunes.
– Les innovations techniques rendent les prothèses auditives plus performantes, discrètes, agréables et modernes.
– Parmi les personnes ayant des troubles auditifs dans les pays développés, seulement 20 à 30 % sont déjà appareillés.

 

Freins au développement

– Les prothèses restent onéreuses (1 000 à 3 000 euros par oreille)
– Les prothèses sont mal remboursées par les assurances.
– Il y a trop peu d'audioprothésistes.
– Le port d’une prothèse auditive est encore considéré comme un signe de handicap et de vieillesse.

 

Acteurs du marché

– Six fabricants se partagent la quasi-totalité du marché :
Sonova (Suisse), Siemens (Allemagne), William Demant, GN Store Nord et Widex (Danemark), Starkey (USA).
– Cochlear (Australie) est spécialisé dans les implants installés directement dans l’oreille par chirurgie, un système coûteux, réservé aux cas les plus graves (William Demant et Sonova y sont aussi présents).
– Amplifon (Italie) et Audika (France) servent de points de vente via des centres gérés par des audioprothésistes, qui mesurent le degré des troubles et orientent les patients.
– Audicus (USA) et Sonalto (France) proposent un produit à ±300 EUR.
– Afflelou (France) se lance aussi sur le marché, en créant une chaîne de centres et en dépoussiérant l’image négative de la prothèse pour en faire un accessoire de mode (ce type d’acteurs va bousculer ce marché).

 

Perspectives

Le secteur a connu ces dernières années des progrès technologiques notoires et les besoins sont importants. Mais les freins financiers, psychologiques etc. pèseront sur la demande, qui risque d’être insuffisante pour absorber l’arrivée de nouveaux acteurs. De plus, les marges opérationnelles sont déjà sous pression pour les distributeurs (pas plus de 10 %). Celles des fabricants sont plus confortables (±20 %) mais baisseront avec l’arrivée de nouveaux acteurs.

 

Sociétés du secteur de la correction auditive cotées en Bourse
Nom
Bourse
Cours le 13/03/2015
Profil
Conseil
Amplifon
Milan
5,91 EUR
3 250 points de vente, 2 400 centres d’assistance, 1 700 distributeurs affiliés, dans 20 pays
Vendez
Audika
Paris
17,32 EUR
460 centres surtout en France; si l’actionnaire majoritaire vend ses 53,9 % à William Demant, une offre obligatoire sera lancée sur le reste
Acceptez l’offre
Cochlear
Sydney
89,70 AUD
Un des leaders des implants cochléaires
Vendez
GN Store Nord
Copenhague
152,35 DKK
Actif dans les appareils auditifs (GN Resound) et les appareils audio sans-fil (GN Netcom)
Vendez
Siemens
Francfort
101,85 EUR
Siemens pense à introduire en Bourse sa filiale d’appareils auditifs
Conservez
Sonova
Zurich
137,40 CHF
Leader mondial des fabricants, disposant aussi d’un réseau de vendeurs, et présent dans les implants cochléaires grâce au rachat d’Advanced Bionics
Conservez
William Demant
Copenhague
572,25 DKK
Présent dans les appareils auditifs et les instruments de diagnostic acoustique (audiomètres); veut étoffer son réseau de vente grâce à Audika
Vendez

 

Partagez cet article