Analyse
Coup dur pour le coréen Samsung il y a un an - lundi 17 octobre 2016

Apple tire profit dans un premier temps des déboires du Galaxy Note 7. Les conséquences sont difficiles à prévoir sur le long terme.

Les déboires de Samsung pourraient bénéficier à Apple dans un premier temps. Mais les conséquences à long terme sont plus incertaines.
N’achetez pas Samsung.
Conservez Apple  et  Alphabet. Achetez AT&T.

 

Samsung est contraint de stopper la production de son Galaxy Note 7 et de rappeler les modèles déjà dans le commerce, après la révélation de cas d’incendies. L’activité mobile représente ±50 % de ses revenus et occupe une part de marché de 22 % (contre 16 % pour Apple et 7,4 % pour Huawei). Pour l’heure, le groupe chiffre les conséquences de cet accident à un tiers du bénéfice opérationnel de cette activité au 3e trimestre (coût des rappels, ventes perdues…). Au niveau du groupe, le bénéfice opérationnel 2016 devrait être juste un peu inférieur à un an plus tôt. Apple est en position de récupérer une partie des ventes du Note 7 ; s’il en attire 50 %, il vendrait jusque 5 % de mobiles de plus (première estimation), à condition que les utilisateurs acceptent de passer du système d’exploitation Android à celui d’Apple, ce qui n’est pas évident ; nous ne changeons rien à nos prévisions pour Apple. AT&T suspend ses ventes du Note 7 aux USA mais c’est Samsung qui devrait prendre en charge les frais de ce déboire. Quant à Google qui lance ses propres smartphones, il ne profitera pas selon nous de la crise de Samsung.

 

Cours au moment de l'analyse : 1 590 000 KRW

 


Partagez cet article