Analyse
Comment va le secteur parapétrolier? il y a 10 mois - mardi 31 janvier 2017
Les fournisseurs d’équipement et services aux producteurs de pétrole méritent-ils votre intérêt ?
Comment va le secteur parapétrolier ?

Comment va le secteur parapétrolier ?

Passons le secteur sous la loupe, ainsi que trois de ses grands acteurs, Tecnicas Reunidas, Tubacex et ION Geophysical.

La fin d’années difficiles

De 2014 à 2016, le secteur parapétrolier a été à la peine. La faiblesse du prix du pétrole, forçant les producteurs à réduire leurs investissements (-60%), a été fatale aux plus fragiles et a affaibli les finances des autres. Car pour décrocher des contrats, il a fallu consentir de plus en plus de sacrifices (marges, modalités de paiement..). Mais en 2016, suite à une vague de consolidation initiée fin 2015 et à la remontée du prix du pétrole, la foi dans le secteur est revenue (+20% en Bourse contre +8% pour les Bourses mondiales). Et l’espoir de la poursuite de la consolidation continuera de le soutenir : Technip (France) et FMC Technologies (USA) ont déjà fusionné.

Redressement en 2017 ?

A présent, le grand initiateur de la chute de prix du pétrole (Arabie Saou-dite) devant redresser ses finances, il va laisser remonter le prix du pétrole. La hausse sera graduelle. Pour en tirer parti, nous conseillons surtout les grands groupes pétroliers. Mais d’au-tres valeurs plus petites offrent aussi des possibilités (soutenues e.a. par un grand plan d’investissements prévu par l’Arabie, pour la diversification de ses sources d'énergie). L’investisseur doit cependant être conscient du risque accru de ces valeurs (vu leur petite taille et leur dette élevée).

Tecnicas Reunidas : conservez pour le long terme; le spéculateur peut parier à court terme

Ce groupe espagnol d’ingénierie pétrolière a des activités bien diversifiées et en limite bien les risques (externalisation des moins rentables…). Sa trésorerie nette équivaut à 25% du cours. Ses projets sont bien orientés (optimisation de raffineries, énergies propres, renforcement en Scandinavie).

Tubacex : conservez pour le long terme; le spéculateur peut encore acheter

Au cours des années maigres, le groupe a optimisé ses coûts et fait des acquisitions à bon prix. Il sort de la crise avec une présence en Inde et en Thaïlande et avec une diversification donnant plus de poids aux produits à haute valeur ajoutée. Sa lourde dette reste gérable. Certes, son exposition à l’exploration le rend très dépendant de la relance de l'investissement. Mais depuis notre conseil d'achat spéculatif en septembre, il a déjà gagné 18%...

ION Geophysical : conservez

Le spécialiste de l’étude sismique annonce pour le 4e trimestre 2016 un résultat positif, mais n’évitera pas la perte sur l’ensemble de 2016. Sa lourde dette le rend vulnérable, vu e.a. sa petite taille (même si celle-ci est aussi un atout en cas de rebond).

 

Partagez cet article