Analyse
Econocom offre encore de belles perspectives il y a 8 mois - jeudi 9 février 2017
Faut-il acheter cette action qui a dégagé ces 10 dernières années le 4e meilleur rendement de la Bourse de Bruxelles ?

Le titre a offert sur 10 ans un rendement annuel moyen de 24%. Et il est peu risqué.
Mais au cours actuel, il n’est pas bon marché.
CONSERVEZ.

Qui est Econocom ?

Econocom est une société belge qui propose des solutions informatiques (produits, conseils, intégration, maintenance…), des services (cloud, applications, sécurité…) et des offres de leasing, aux entreprises (en pleine transformation numérique). La société est surtout active en France, au Benelux, en Italie et en Espagne et compte environ 10 000 collaborateurs.

Des activités en évolution

– L’activité leasing a des marges limitées mais une belle récurrence et est bien adaptée à la rapide évolution du matériel. Elle génère ±50% des ventes et 60% du bénéfice opérationnel.
– Les services liés à la numérisation prennent de plus en plus d’ampleur (1/3 des ventes à présent) et ont permis ces dernières années d’accélérer la croissance globale des ventes.
– En 5 ans, le chiffre d’affaires global est passé de 1,5 à 2,5 milliards d’euros, tant via la croissance interne que par des acquisitions. Et les marges ont été stimulées par les synergies issues des acquisitions.
– En 2016 le chiffre d’affaires a grimpé de 9,5% (+6,7% hors acquisitions), supporté par les trois activités, et le bénéfice opérationnel a bondi de 19%.

Focus sur la rentabilité

Econocom veut relever sa marge opérationnelle, de 5,5% en 2016 à 8-10% d’ici 2022 (niveau de celle des fournisseurs européens de services IT). Son plan stratégique (détails à dévoiler en septembre) s’axera sur la hausse des ventes de softwares et solutions à haute valeur ajoutée. D’ici 2019, en misant sur une hausse des ventes de 5% l’an (hors acquisitions), le bénéfice pourrait approcher 1 EUR par action. Pour 2017, nous tablons sur une hausse de ±6% des ventes et de 10% du bénéfice opérationnel, et nous prévoyons un bénéfice par action de 0,77 EUR.

Pas bon marché

Certes, le bilan est solide et l’activité leasing génère de belles liquidités. Mais le cours, qui a bien monté en 2016, équivaut à présent à 18 fois le bénéfice et 4,7 fois la valeur comptable attendus pour fin 2017. Et le rendement sur dividende est de moins d’1% net. Pour faire à nouveau progresser l’action, il faudrait que le plan stratégique annoncé se révèle très séduisant.

Si le cours (en EUR, en gras, échelle de gauche) a bien grimpé ces dernières années, c’est certes grâce à la croissance bénéficiaire. Mais, comme le montre le rapport cours/bénéfice (trait fin, échelle de droite), l’action a aussi subi dans le même temps une solide revalorisation et n’est donc pas bon marché.

Cours au moment de l’analyse : 13,74 EUR

Partagez cet article