Analyse
Nos quatre actions américaines favorites il y a 10 mois - vendredi 22 septembre 2017
Parmi les américaines que nous suivons, nous sélectionnons pour vous ces favorites, d’un risque moyen et recommandées pour un placement d’au moins 5 ans.

Il s’agit d’IBM, Exxon Mobil, Intel et Cisco Systems (qui fait son entrée dans cette sélection). Leur performance depuis le début de l’année n’est pas séduisante, mais c’est soit en raison de facteurs temporaires et surtout à cause de la baisse du dollar face à l’euro, qui pénalise l’investisseur européen.

En 2016, le S&P 500 (indice des 500 plus grandes actions américaines) avait gagné 9,5%. Depuis début 2017, il a encore pris 11,8% et navigue ainsi à ses sommets historiques. Une performance qui participe à l’enrichissement des Américains, donc à leur consommation et à la croissance économique.
Le principal ingrédient de la hausse est la persistance de la faiblesse des taux sans risque. Car si la banque centrale a amorcé une hausse, c’est de manière très graduelle, pour ne pas casser la croissance. Face à cette faiblesse, les investisseurs restent aimantés par les placements plus risqués mais plus rémunérateurs, comme les actions.
Les variations ci-après sont celles des rendements des actions (cours + dividendes), pour l’investisseur en euro, depuis le 1/1/2017. Elles reflètent e.a. la baisse subie par le dollar sur la période.

Cisco Systems : -2,3%
Le spécialiste des équipements internet est à la traîne face au Nasdaq. Ce n’est pas justifié. Certes, ses perspectives à court terme sont peu élevées (faibles investissements des télécom). Mais à moyen terme, Cisco tirera profit du déploiement de l’internet mobile 5G, du potentiel de la sécurité informatique, de l’informatique dématérialisée, etc., où il a beaucoup investi. Son bénéfice et son cours reprendront de la hauteur.

Exxon Mobil : -19,9%
Au deuxième trimestre, le résultat a doublé par rapport à un an plus tôt, grâce à la baisse des dépenses et à la hausse du prix du baril. Mais le recul de la production a déçu le marché. Le groupe a pourtant des finances solides et le cours profite de l’actuelle remontée du baril.

IBM : -20,8%
La rentabilité souffre de la transition vers de nouveaux services dans les-quels le groupe s’est lancé (analyse de données…). C’est temporaire selon nous. Ce changement de stratégie est nécessaire pour renouer avec la croissance.

Intel : -7,8%
Le cours retrouve ses sommets (même évolution que son secteur) et les futurs résultats profiteront encore des atouts du groupe : avance technologique, capacité à fixer ses prix, focus sur des segments porteurs (data centers…).

Partagez cet article