Bell Food Group

CH0315966322
Alertes
Ajouter au portefeuille
290,00 CHF 19/03/2019 17:30 Zurich
0,00 CHF (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
275,00 358,36  52 semaines min max
-10,55 % Rendement sur 1 an
1,97 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

D'où vient notre conseil?
Ce sigle vous indique qu'une analyse est à votre disposition

Articles

  • Analyse
    Le dividende de Bell Food chute il y a un mois - lundi 18 février 2019
    Le groupe est loin de ses performances d’autrefois.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    La rentabilité de Bell Food a reculé au premier semestre il y a 6 mois - mercredi 19 septembre 2018
    L’acquisition du compatriote Hügli réalisée en début d’année n’atteint pas encore ses objectifs.

    Le groupe promet des mesures mais sans totalement nous convaincre. Sur la base de nos prévisions bénéficiaires (plus prudentes que le consensus), l’action reste surévaluée. 
    VENDEZ.

    Le résultat semestriel a été marqué par les récentes acquisitions dans le secteur des plats préparés (Hügli, Sylvain & Co). Des opérations qui ont fait bondir le chiffre d’affaires de 19% par rapport à un an plus tôt. L’activité plats préparés (en plein essor et offrant des marges plus élevées que le segment traditionnel des viande, volaille et charcuterie) assure ainsi à présent ±25% du chiffre d’affaires du groupe. Malgré cela, au 1er semestre, le bénéfice opérationnel a perdu 16% et la marge opérationnelle a chuté à 2,7% (contre 3,8% un an plus tôt). Une baisse due à la hausse de plusieurs coûts (fourrage pour le bétail, personnel du secteur de la volaille...). Pour redresser la barre au 2nd semestre, le groupe annonce des réorganisations et des hausses des prix de vente. En outre, les premières synergies issues de l’intégration de Hügli devraient voir le jour d’ici fin 2018. Nous prévoyons aussi une amélioration du résultat au 2nd semestre. Mais au vu des incertitudes quant à l’évolution de certains coûts (personnel, transport), nous restons prudents. Nous tablons ainsi sur un bénéfice par action de 14 CHF en 2018 et de 16 CHF en 2019.

    Cours au moment de l'analyse : 314,50 CHF

    Bell est une société suisse qui vend de la charcuterie, de la viande, de la volaille, des produits de la mer etc, via les marques Bell, Abraham, Hoppe, Zimbo et Môssieur Polette. Le chiffre d’affaires est réalisé pour ±70% en Suisse, où Bell occupe une part de marché de ±25%, où il est premier sur le segment de la viande et deuxième pour la volaille.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Bell Food Group a publié des résultats annuels conformes à nos attentes il y a un an - mardi 20 février 2018
    Les acquisitions ont renforcé le groupe.

    L’action est chère.
    VENDEZ.

    L’exercice 2017 a été marqué par les rachats de Hilcona et Eisberg, deux opérations qui ont renforcé la position de Bell sur le marché en plein essor des plats prêts à consommer. A l’avenir, ce segment devrait générer un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard CHF, soit plus d’un quart de son chiffre d’affaires total. Bell sera ainsi moins pénalisé par le renchérissement des matières premières (viande porcine) qui pèse sur la rentabilité de son activité historique. Pour 2018, la direction s’attend néanmoins à une détente au niveau des prix des matières premières avec des répercussions positives sur les marges. Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action, mais malgré la récente baisse du cours, l’action est selon nous toujours surévaluée.

    Cours au moment de l’analyse : 415 CHF

    Bell est une société suisse qui vend de la charcuterie, de la viande, de la volaille, des produits de la mer etc, via les marques Bell, Abraham, Hoppe, Zimbo et Môssieur Polette. Le chiffre d’affaires est réalisé pour ±70 % en Suisse, où Bell occupe une part de marché de ±25 %, où il est premier sur le segment de la viande et deuxième pour la volaille.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Bell Food poursuit sa croissance dans les plats prêts à consommer il y a un an - mardi 16 janvier 2018
    Il lance une OPA sur son compatriote Hügli.

    Une opération intéressante mais dont les bonnes perspectives sont selon nous largement intégrées dans le cours.
    VENDEZ.

    Après le rachat de Hilcona et Eisberg, le groupe Bell poursuit sa croissance dans le segment des plats prêts à consommer : il lance une offre publique d’achat visant à récolter la totalité des actions de son compatriote Hügli. Une opération à finaliser fin mai et qui devrait lui permettre de se renforcer sur ce marché attractif, tant en termes de ventes que de rentabilité. A l’avenir, ce segment devrait générer un chiffre d’affaires de ±1 milliard de francs suisses, soit plus de 25% du chiffre d’affaires total de Bell. Bell sera ainsi de moins en moins tributaire de l’évolution volatile du prix de la viande porcine. A court terme, l’opération ne devrait pas avoir d’impact significatif sur le résultat. Pour le moyen terme, le groupe vise de belles améliorations (notamment grâce aux synergies de coûts). La transaction sera financée en partie par emprunts et en partie par du capital propre (de sorte qu’une augmentation de capital sera bientôt organisée). Par ailleurs, le groupe annonce qu’il devrait publier un bon résultat pour 2017 et proposer dès lors un dividende de 8 CHF brut (supérieur à nos attentes). Dans l’attente, nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 26,50 CHF pour 2017 et 27,50 CHF pour 2018.

    Cours au moment de l'analyse : 466,00 CHF

    Bell est une société suisse qui vend de la charcuterie, de la viande, de la volaille, des produits de la mer etc, via les marques Bell, Abraham, Hoppe, Zimbo et Môssieur Polette. Le chiffre d’affaires est réalisé pour ±70% en Suisse, où Bell occupe une part de marché de ±25%, où il est premier sur le segment de la viande et deuxième pour la volaille.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Bell Food Group progresse grâce à ses acquisitions il y a un an - vendredi 1 septembre 2017
    Cela lui permet de continuer à enregistrer de solides résultats.

    Les bonnes perspectives sont toutefois largement intégrées dans le cours selon nous. L’action reste chère après sa forte hausse.
    VENDEZ.

    Le groupe suisse a dégagé, au 1er semestre, un bénéfice net en hausse de 9% sur un an. Cette amélioration, conforme à nos attentes, s’explique principalement par les acquisitions de Hubers (volaille) et Eisberg (salades) en 2016. De transformateur de viande classique, Bell est ainsi devenu un des leaders européens des plats prêts à consommer. La reprise d’Hilcona, prévue au 2e semestre, devrait achever cette transformation. Ces opérations permettent non seulement au groupe de se positionner sur des marchés plus dynamiques que celui de la charcuterie, mais aussi d’être moins tributaire de l’évolution du prix de la viande porcine. Le renchérissement de cette matière première a malgré tout de nouveau pesé sur les comptes semestriels, mais Bell l’a compensé en prenant des mesures de réduction des coûts. De quoi maintenir nos prévisions de bénéfice par action à 26,5 CHF pour 2017 et 27,5 CHF pour 2018. A noter enfin que Bell n’est plus cité dans la procédure pour entente sur les prix en Allemagne, une décision qui nous incite à ramener notre indicateur de risque de 3 à 2.

    Cours au moment de l'analyse : 440,00 CHF

    Bell est une société suisse qui vend de la charcuterie, de la viande, de la volaille, des produits de la mer etc, via les marques Bell, Abraham, Hoppe, Zimbo et Môssieur Polette. Le chiffre d’affaires est réalisé pour ±70% en Suisse, où Bell occupe une part de marché de ±25%, où il est premier sur le segment de la viande et deuxième pour la volaille.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 358,36 CHF
Minimum sur les 12 derniers mois 275,00 CHF
Code ISIN CH0315966322
Bourse Zurich
Euronext non
Bêta 0,45
Volatilité 18,20 %
Nombre d'actions existantes 6.285.711
Capitalisation boursière (en milliards) 1,82 CHF
Secteur Alimentation et boissons
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 1.629 CHF
Score corporate governance 6
Pays Suisse

Chiffres-clés par action (CHF)

2019 (e) 2018 2017 2016
Dividende 5,70 5,50 6,99 6,12
Bénéfice courant 16,00 16,82 23,43 22,02
Bénéfice net 16,00 16,82 23,43 22,02
Cash flow courant 42,30 46,74 49,98 48,68
Cash flow net 42,30 46,74 49,98 48,68
EBIT 23,90 26,65 32,84 31,11
EBITDA 50,20 57,65 61,52 60,86
Valeur comptable 215,80 205,28 171,56 193,36
Valeur comptable tangible 176,50 165,94 141,58 161,90

Performance (en euros)

Bell Food Group Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -5,58 % 12,24 % 11,52 %
Rendement sur 6 mois -8,81 % 0,90 % 0,65 %
Rendement sur 1 an -10,55 % 1,17 % 11,49 %
Rendement sur 5 ans 10,82 % 3,11 % 13,18 %

Ratios financiers de la société

2018 2017 2016 2015
Pay out 39,33 % 29,91 % 27,79 % 29,51 %
Current ratio 2,76 1,26 2,82 2,72
Return on equity 6,90 % 13,65 % 11,39 % 11,56 %
Total return on equity 6,90 % 13,65 % 11,39 % 11,56 %
Marge brute - - - -
Marge nette 2,29 % 3,31 % 3,42 % 3,63 %
Marge EBIT 3,47 % 4,24 % 4,25 % 4,36 %
Marge EBITDA 7,51 % 7,94 % 8,31 % 8,34 %
Taux d'imposition 27,34 % 24,03 % 16,35 % 14,67 %
Gearing 51,20 81,25 45,71 30,24
Fonds propres/total du bilan 47,42 % 37,46 % 45,80 % 52,16 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018
Rendement de dividende 1,97 % 1,90 %
Cours/bénéfice courant 18,06 17,18
Cours/cash flow courant 6,83 6,18
Cours/valeur comptable 1,34 1,41
Cours/valeur comptable tangible 1,64 1,74
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 4,32 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
bell-food-group
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer