Exmar

BE0003808251
5,230 EUR 13/11/2019 17:35 Bruxelles
-0,03 EUR (-0,57 %) Variation depuis la dernière clôture
5,100 6,830  52 semaines min max
-9,15 % Rendement sur 1 an
0,00 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Exmar : amélioration en vue au 2e semestre il y a 2 mois - mercredi 11 septembre 2019
    Si le 1er semestre s’est clôturé dans le rouge, le 2e devrait selon nous inverser la tendance.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Exmar a publié des résultats trimestriels sans surprise il y a 6 mois - lundi 29 avril 2019
    Le trimestre clôture sur une petite perte.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    Exmar a publié des résultats trimestriels sans surprise. Le trimestre termine sur une perte de 0,18EUR par action. Le Tango FLNG vient de liquéfier une première cargaison de gaz. Il devrait fonctionner à pleine capacité dès septembre prochain et sa contribution au bénéfice va débuter dès ce mois de mai. Nous espérons toujours un retour au bénéfices du groupe sur l’ensemble 2019. Mais aucune information nouvelle n’a filtré sur l’affectation de la barge de regazéification louée à Gunvor pour un projet au Bengladesh. Un défaut de ce dernier remettrait en question nos estimations.

    Cours au moment de l’analyse : 5,69 EUR

    Le groupe belge Exmar est actif dans le transport de LPG et de LNG et les services asoociés. Il est un pionnier de la technique de regazéification et de liquéfaction du gaz à bord. Au fur et mesure des années, il s’est transformé. D’un pur transporteur maritime, il est devenu un fournisseur de solutions pour l’industrie gazière et pétrolière. Il offre des solutions de transport et de logistique maritime (des barges de stockage pour regazéifier ou liquéfier du gaz, des plates-formes d’extraction mobile…).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Exmar est-il sorti d’affaire ? il y a 7 mois - jeudi 4 avril 2019
    Le cours reste inférieur à la valeur comptable.

    Le bénéfice devrait être de retour cette année (0,25 EUR par action). La contribution du Tango FLNG pourrait commencer à rassurer. Mais l’action reste risquée (4). L’incertitude plane quant au revenu de de la dernière barge FSRU et la fragilité des finances pourraient engendrer des négociations tendues avec les créanciers cet été. Aussi, même si le cours reste sous la valeur comptable (nous l’estimons à 7 EUR par action fin 2019), restez prudents.
    CONSERVEZ.

    Fin 2018 sans surprise

    Le 4e trimestre a clôturé dans le vert, grâce aux revenus de la dernière barge FSRU. mais le résultat de l’ensemble de 2018 est dans le rouge (perte de 0,24 EUR par action). Sans la vente de 2 bateaux, la perte aurait été 3 fois plus élevée ! Si on inclut les participations dans les joint-ventures, le bénéfice opérationnel avant amortissement a été divisé par deux (à 67,4 millions de dollar), pénalisé par les tarifs déprimés du transport de LPG (baisse des demandes chinoises et indiennes, hiver doux…). 2019 se profile mieux. Une grosse partie de la flotte est couverte par des contrats de long terme et les tarifs sont en hausse. Mais, ces prochaines années, c’est la location de deux importants actifs (dont le financement a affecté les résultats des dernières années) qui va changer la donne.

    Deux nouveaux contributeurs ? 

    La plateforme de liquéfaction de gaz Tango FLNG, qui a trouvé un locataire en novembre pour 10 ans, est en Argentine depuis février. Sa contribution à l’EBITDA (estimée à au moins 43 millions de dollars par an) devrait débuter ces prochaines semaines. L’autre nouveau gros contributeur, c’est la dernière barge de regazéification FSRU louée à Gunvor depuis octobre. Mais, alors que la barge est destinée à un projet au Bengladesh, elle n’a toujours pas quitté son chantier naval! Vu que le Bengladesh a déjà mis au frigo divers petits projets d’infrastructures (pour privilégier de plus gros) et vu que Gunvor peut rompre le contrat à tout moment, l’immobilisme de ce dernier inquiète. Le manque à gagner potentiel pour l’EBITDA est de 23 millions de dollars.

    Dette toujours trop lourde

    Exmar se dit en mesure de faire face à ses obligations financières ces 12 prochains mois. Mais en juillet, il doit refinancer une obligation (121 millions). Et si Gunvor fait faux bond , l’endettement net (347 millions de dollars) pourrait vite dépasser les limites fixées par les banques créancières, qui seraient alors en position de force pour négocier à la fin de l’été.

    Cours au moment de l’analyse : 5,75 EUR

    Le groupe belge Exmar est actif dans le transport de LPG et de LNG et les services asoociés. Il est un pionnier de la technique de regazéification et de liquéfaction du gaz à bord. Au fur et mesure des années, il s’est transformé. D’un pur transporteur maritime, il est devenu un fournisseur de solutions pour l’industrie gazière et pétrolière. Il offre des solutions de transport et de logistique maritime (des barges de stockage pour regazéifier ou liquéfier du gaz, des plates-formes d’extraction mobile…).

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Exmar a clôturé 2018 sur une perte il y a 7 mois - lundi 1 avril 2019
    C’est cependant conforme aux attentes.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

    Exmar a publié des résultats globalement en ligne avec les attentes. Au 4e trimestre, la contribution de la dernière barge FSRU a permis de clôturer la période dans le vert. Mais sur l’ensemble de l’année, la perte atteint encore 0,24 EUR par action. Toutefois dès ce 2e trimestre 2019, la location du Tango LNG (ancien Carribean FLNG) va commencer à contribuer. Le retour aux bénéfices est dès lors assuré pour cette année.

    Cours au moment de l’analyse : 5,66 EUR

    Le groupe belge Exmar est actif dans le transport de LPG et de LNG. Il est un pionnier de la technique de regazéification et de liquéfaction du gaz à bord. Au fur et mesure des années, il s’est transformé. D’un pur transporteur maritime, il est devenu un fournisseur de solutions pour l’industrie gazière et pétrolière. Il offre des solutions de transport et de logistique maritime (des barges de stockage pour regazéifier ou liquéfier du gaz, des plates-formes d’extraction mobile…).

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    La barge Carribean FLNG d’Exmar est enfin louée il y a un an - vendredi 23 novembre 2018
    Les retombées positives seront multiples. Mais il y a un autre nuage à l’horizon.

    Les rumeurs sont confirmées : l’argentin YPF exploitera pendant 10 ans la barge FLNG d’Exmar (pour liquéfier son gaz naturel et l’exporter). Le cours d’Exmar ne tient pas encore assez compte des multiples retombées positives de cette opération. Mais par ailleurs, le doute sur l’usage de la dernière barge FSRU incite à la prudence.
    CONSERVEZ.

    Innovation majeure

    A sa conception, la barge Carribean FLNG d’Exmar était une première mondiale, répondant à une réelle demande : offrir une infrastructure mobile pour liquéfier le gaz naturel (en demande croissante) et pour faciliter son transport par bateaux, moins couteux et moins contraignant sur les longues distances que le transport par pipelines.

    La barge avait un client et devait générer des revenus dès fin 2015. Mais la chute du prix du baril (en 2014-15) a plongé le client dans d’énormes difficultés et le contrat n’a pu être honoré. La quête d’un nouveau locataire a ensuite été pénible (plus de 2 ans et demi).

    Contributeur majeur

    A présent, grâce à la relance des investissements dans le LNG, la barge Carribean FLNG (rebaptisée Tango FLNG) a enfin trouvé une affectation, pour 10 ans, en Argentine. L’Argentine pourra ainsi liquéfier ses réserves de gaz naturel terrestre et exporter jusqu’à 500 000 tonnes de LNG par an.

    La contribution au résultat d’Exmar devrait débuter au deuxième trimestre 2019 (soit plus tôt qu’espéré). La location de la barge devrait générer chaque année 43 millions de dollars d’EBITDA (alors que pour cette année, hors éléments non récurrents, l’EBITDA du groupe devrait être de ±40 millions de dollars !).

    La barge sera aussi une vitrine susceptible de convaincre d’autres clients.
    Grâce à la location, le groupe sera en meilleure position pour négocier ses échéances de dettes et pourra ainsi réduire la charge d’intérêts sur son énorme dette. Il pourra e.a. envisager le remboursement anticipé de l’emprunt en NOK, renégocié en juin 2017, à des conditions très élevées.

    Nouveau problème à l’horizon ?

    Le cours de Bourse actuel ne tient pas encore compte de toutes ces retombées positives de la location de la barge FNLG. Son potentiel n’est donc pas épuisé. Mais il y a un autre nuage à l’horizon !

    Alors que la dernière plateforme FSRU du groupe (barge de regazéification) fait l’objet depuis octobre d’un contrat de location au Bengladesh, ce pays met au frigo une série de petits projets dans le LNG (pour privilégier de plus gros). Si le projet relatif à la barge d’Exmar (qui dégage un EBITDA estimé à 23 millions par an) est concerné, le client paiera certes des indemnités de rupture. Mais Exmar devra recaser sa barge. Et au vu des surcapacités existantes sur ce marché, de la force de la concurrence etc., ce ne sera pas une sinécure !

    Cours au moment de l’analyse : 6,65 EUR

    Le groupe belge Exmar est actif dans le transport de LPG et de LNG. Il est un pionnier de la technique de regazéification et de liquéfaction du gaz à bord. Au fur et mesure des années, il s’est transformé. D’un pur transporteur maritime, il est devenu un fournisseur de solutions pour l’industrie gazière et pétrolière. Il offre des solutions de transport et de logistique maritime (des barges de stockage pour regazéifier ou liquéfier du gaz, des plates-formes d’extraction mobile…).

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 6,830 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 5,100 EUR
Code ISIN BE0003808251
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 0,81
Volatilité 37,53 %
Nombre d'actions existantes 59.500.000
Capitalisation boursière (en milliards) 0,31 EUR
Secteur Industries et services divers
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 213 EUR
Score corporate governance 7
Pays Belgique

Chiffres-clé par action (EUR)

2019 (e) 2018 2017 2016
Dividende 0,00 0,00 0,00 0,07
Bénéfice courant 0,01 -0,24 0,44 0,57
Bénéfice net 0,01 -0,24 0,44 0,57
Cash flow courant 0,24 0,04 0,57 0,57
Cash flow net 0,24 0,04 0,57 0,57
EBIT 0,63 0,13 0,79 0,02
EBITDA 0,87 0,41 0,92 0,02
Valeur comptable 7,00 6,78 6,66 7,11
Valeur comptable tangible 7,00 6,78 6,66 7,11

Performance (en euros)

Exmar Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -4,54 % 9,85 % 9,22 %
Rendement sur 6 mois -10,24 % 7,89 % 9,55 %
Rendement sur 1 an -9,15 % 12,39 % 15,87 %
Rendement annuel moyen sur 5 ans -12,27 % 3,96 % 11,44 %

Ratios financiers de la société

2018 2017 2016 2015
Pay out - - 18,51 % 176,77 %
Current ratio - - 0,97 3,19
Return on equity - - 8,40 % 2,91 %
Total return on equity - - 8,40 % 2,91 %
Marge brute - - - -
Marge nette - - 29,08 % 9,73 %
Marge EBIT - - 0,80 % -25,06 %
Marge EBITDA - - 0,80 % -20,47 %
Taux d'imposition - - -1,61 % 25,61 %
Gearing - - 73,64 62,41
Fonds propres/total du bilan - - 42,61 % 41,57 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018
Rendement de dividende 0,00 % 0,00 %
Cours/bénéfice courant 526,00 -
Cours/cash flow courant 21,92 131,50
Cours/valeur comptable 0,75 0,78
Cours/valeur comptable tangible 0,75 0,78
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,93 % -

(E) : estimation

;