Iberdrola

ES0144580Y14
8,930 EUR 18/11/2019 17:35 Madrid
0,11 EUR (1,25 %) Variation depuis la dernière clôture
6,240 9,540  52 semaines min max
37,43 % Rendement sur 1 an
0,00 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Iberdrola dépasse encore les attentes ! il y a 14 jours - mardi 5 novembre 2019
    Son résultat se démarque de la moyenne du secteur.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Iberdrola s’est montré dynamique en 2018 et dépasse nos attentes il y a 8 mois - vendredi 15 mars 2019
    La société va accélérer ses investissements dans l’énergie renouvelable et la distribution.

    Bien qu’ayant grimpé ces derniers mois, le cours reste à un niveau correct.
    CONSERVEZ.

    Le bénéfice 2018 a atteint 0,47 EUR par action. C’est une hausse de 7,5% par rapport à un an plus tôt et cela dépasse notre prévision (0,44 EUR). Le chiffre d’affaires a quant à lui rebondi de 12%, malgré l'impact défavorable des taux de change dans les filiales étrangères. Toutes les activités ont enregistré une excellente performance en fin d’année, grâce au retour à la normale de la production hydraulique en Espagne, à l’augmentation de la capacité de production au Mexique et à la stabilisation de l’activité au Royaume-Uni. 
    A noter en particulier, la performance de la filiale brésilienne Neoenergía, qui a bénéficié d’une amélioration de ses tarifs et de réductions des coûts plus élevées que prévu. 
    Les piliers de la réussite de la stratégie du groupe à long terme restent les activités règlementées (la distribution électrique représente 56% du bénéfice opérationnel du groupe et les énergies renouvelables 26%). Le seul bémol de ce résultat est la légère augmentation de la dette qui passe de 5,20 à 5,34 EUR par action. En cause, l'accélération des investissements réalisés. À court terme, le groupe prévoit de nouveaux investissements dans l'énergie éolienne en mer et dans les raccordements électriques aux USA et au Royaume-Uni.

    Cours au moment de l'analyse : 7,60 EUR

    Suite à sa fusion avec Scottish Power, l'espagnol Iberdrola est devenu le troisième groupe d'électricité en Europe et le leader mondial des énergies renouvelables (éolienne, solaire).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Les marges bénéficiaires d’Iberdrola s’améliorent il y a un an - mercredi 31 octobre 2018
    Très bien diversifié à l’échelle internationale, c’est dans ses performances à l’étranger que l’espagnol trouve le moteur de sa croissance.

    CONSERVEZ.

    Le bénéfice des neuf premiers mois de l'année est certes en recul de 13% par rapport à un an plus tôt (à 0,32 EUR par action). Mais l’exercice 2017 avait profité d’importantes plus-values.
    Le bénéfice opérationnel augmente en effet quant à lui de 14%.
    C’est grâce notamment à la hausse des prix de vente aux USA et au Brésil, grâce à l’accroissement de la production (obtenu par la mise en service de nouvelles installations et par l’amélioration de la production hydraulique en Espagne) et grâce à une avancée des synergies (réduction des coûts) issues de l'intégration de la filiale brésilienne Neoenergía.
    Pour le reste de l’année, nous prévoyons une amélioration des résultats, tant du point de vue opérationnel que financier. Car bien que la dette ait un peu augmenté au troisième trimestre (à 5,40 EUR par action contre 5,30 au trimestre précédent), ces résultats bénéficieront de la capacité du groupe à générer des ressources ainsi que des moyens issus des récentes ventes d'actifs (activité au Royaume-Uni…).
    Nous prévoyons un bénéfice par action de 0,45 EUR en 2018 et de 0,48 EUR en 2019.

    Cours au moment de l'analyse: 6,31 EUR

    Suite à sa fusion avec Scottish Power, l'espagnol Iberdrola est devenu le troisième groupe d'électricité en Europe et le leader mondial des énergies renouvelables (éolienne, solaire).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Iberdrola va stimuler ses investissements il y a un an - mardi 27 février 2018
    Le groupe a aussi publié son résultat de 2017.

    Le résultat de 2017 a été sauvé par la réforme fiscale américaine. A présent, le groupe va stimuler ses investissements. L’objectif : faire grimper son bénéfice de 25% ces cinq prochaines années.
    CONSERVEZ.

    Le bénéfice 2017 a augmenté de 3,7% à 0,443 EUR par action, un résultat conforme à nos estimations mais inférieur à ce que le marché attendait. L’année a été difficile pour Iberdrola : sécheresse en Espagne (qui a perturbé la production hydroélectrique), tempêtes aux USA, hausse des prix des carburants, intégration des filiales au Brésil... Des difficultés dont les effets ont été contrebalancés par l’effet positif de la réforme fiscale américaine (le groupe réalise près de 50% de son bénéfice aux USA). Sans la réforme américaine, le bénéfice avant intérêts et impôts chute de 42%.
    Le groupe a en outre fait part de ses objectifs pour ces cinq prochaines années : hausse des investissements de 14%, priorité aux activités réglementées (plus stables et plus sûres), telles que l'énergie renouvelable, la distribution ou le stockage; focus sur la zone dollar (38% des investissements). A l’horizon 2022, Iberdrola prévoit de faire passer le poids de la zone dollar dans son bénéfice opérationnel de 25 à 29%. Un plan stratégique censé et accessible selon nous, à condition que l'entreprise parvienne à maîtriser les risques (taux de change, réglementation...) et à garder sa dette sous contrôle.

    Cours au moment de l'analyse : 6,17 EUR

    Suite à sa fusion avec Scottish Power, l'espagnol Iberdrola est devenu le troisième groupe d'électricité en Europe et le leader mondial des énergies renouvelables (éolienne, solaire).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Les conditions météorologiques défavorables en Espagne ont pesé sur le résultat trimestriel d'Iberdrola il y a 2 ans - mardi 6 juin 2017
    Mais l’électricité laisse entrevoir une amélioration de l’exercice.

    L’action est correctement évaluée et figure dans notre portefeuille modèle.
    CONSERVEZ.

    Le dividende spécial reçu de Gamesa, dont Iberdrola contrôle 8% depuis la fusion, a “sauvé” les comptes du 1er trimestre (même comme ça, le bénéfice a chuté de 5,7%). Sans ce paiement, qui représente 30% du bénéfice de la période, la chute aurait été de 34%, soit 0,128 EUR/action (augmentations de capital comprises). Malgré l’augmentation de la demande d’électricité en Espagne (+0,4%), l’absence de pluies a réduit la production hydraulique de 40% et obligé la société à recourir à des usines plus coûteuses (gaz, charbon), pénalisant le bénéfice de cette division en Espagne (-60%). L’augmentation de la charge fiscale au niveau de la génération, la fermeture de l’usine de charbon de Longannet en Ecosse en 2016 et l’accentuation de la concurrence au Royaume-Uni ont également plombé les marges. Néanmoins, l’électricité laisse entrevoir une amélioration des comptes sur l’ensemble de l’exercice, une fois que les conditions climatiques seront redevenues “normales”. Nous préférons par prudence nous concentrer sur le long terme avec la reprise au Brésil et un meilleur traitement fiscal pour l’activité aux Etats-Unis.

    Cours au moment de l'analyse : 7,19 EUR

    Suite à sa fusion avec Scottish Power, l'espagnol Iberdrola est devenu le troisième groupe d'électricité en Europe et le leader mondial des énergies renouvelables (éolienne, solaire).

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 9,540 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 6,240 EUR
Code ISIN ES0144580Y14
Bourse Madrid
Euronext non
Bêta 0,77
Volatilité 16,12 %
Nombre d'actions existantes 6.539.796.000
Capitalisation boursière (en milliards) 57,68 EUR
Secteur Energie et services aux collectivités
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 107.555 EUR
Score corporate governance 5
Pays Espagne

Chiffres-clé par action (EUR)

2019 (e) 2018 2017 2016
Dividende 0,00 0,00 0,00 0,03
Bénéfice courant 0,55 0,61 0,41 0,37
Bénéfice net 0,55 0,46 0,41 0,38
Cash flow courant 1,09 1,12 1,01 0,81
Cash flow net 1,09 0,96 1,01 0,81
EBIT 0,82 0,83 0,40 0,64
EBITDA 1,39 1,39 1,08 1,09
Valeur comptable 6,39 5,88 5,46 5,19
Valeur comptable tangible 5,19 4,68 4,29 3,97

Performance (en euros)

Iberdrola Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -3,40 % 11,22 % 10,14 %
Rendement sur 6 mois 10,17 % 7,40 % 10,97 %
Rendement sur 1 an 37,43 % 13,28 % 17,05 %
Rendement annuel moyen sur 5 ans 15,15 % 3,88 % 11,55 %

Ratios financiers de la société

2018 2017 2016 2015
Pay out 0,00 % 0,00 % 7,06 % 7,85 %
Current ratio 0,83 0,86 0,77 6,44
Return on equity 10,44 % 7,44 % 7,20 % 6,47 %
Total return on equity 7,84 % 7,57 % 7,30 % 6,47 %
Marge brute - - - -
Marge nette 9,51 % 10,14 % 9,73 % 7,83 %
Marge EBIT 15,51 % 8,68 % 15,59 % 12,19 %
Marge EBITDA 25,93 % 23,41 % 26,72 % 23,25 %
Taux d'imposition 22,33 % -78,81 % 24,14 % 17,65 %
Gearing 77,52 76,95 72,63 68,85
Fonds propres/total du bilan 39,03 % 38,61 % 37,95 % 38,95 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018
Rendement de dividende 0,00 % 0,06 %
Cours/bénéfice courant 16,11 14,36
Cours/cash flow courant 8,07 7,89
Cours/valeur comptable 1,38 1,50
Cours/valeur comptable tangible 1,70 1,88
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 6,35 % -

(E) : estimation

;