News
Le 28 avril, les actionnaires de Zenitel seront appelés à se prononcer en faveur d’un reverse stock split il y a 7 mois - jeudi 30 mars 2017
En quoi cela consiste-t-il ? Et quelle en est l’utilité ?

Le reverse stock split est une scission d’actions inversée ou un regroupement d’actions

Lors d’une scission d’actions inversée, le nombre d’actions d’une société est réduit selon un rapport d’échange bien défini. Zenitel propose un rapport de dix anciennes actions pour une nouvelle action. Dans l’hypothèse où vous détenez 1 000 actions Zenitel (au cours de 1,60 EUR le 24 mars), votre position en actions d’une valeur de 1 600 EUR (1 000 x 1,60 EUR) sera la suivante après le reverse stock split :
– vous n’aurez plus que 100 actions (le nombre de vos actions sera divisé par dix);
– mais par contre, votre action vaudra dix fois plus (le cours sera de 16 EUR).
Hormis le cours boursier et le nombre d’actions détenues, rien ne change donc pour l’actionnaire, qui détiendra toujours des actions pour un montant total de 1 600 EUR (100 x 16 EUR).

Que se passe-t-il si vous ne détenez que 925 actions et donc pas un multiple de 10 ?
Dans ce cas, vous avez droit à 92,5 (925/10) nouvelles actions. Vous n’en recevrez effectivement que 92, le restant (0,5 correspondant à une demi nouvelle action) vous sera payé en cash, au cours en vigueur à ce moment-là.

Pourquoi se donner autant de peine ?

Les sociétés dont le cours boursier avoisine 1 EUR optent souvent pour le reverse stock split. Elles veulent ainsi rendre leur action plus attrayante aux yeux des investisseurs.
Un reverse stock split résout en effet deux problèmes auxquels peuvent être confrontées ces actions. Le premier est que les investisseurs prennent souvent nettement moins au sérieux une action cotée 1 EUR qu’une autre, cotée par exemple 50 EUR. Le second est qu’avec un cours boursier ultra bas, les grandes et rapides variations de cours, exprimées en pour-cent, sont (proportionnellement) plus fréquentes. L’investisseur a donc tendance à considérer (à tort) ces actions comme spéculatives et très volatiles.

Partagez cet article