News
Faut-il miser sur les actions des labos produisant des traitements contre la migraine ? il y a 4 mois - vendredi 23 juin 2017
Lesquels sont dignes d’intérêt ?

Lors de la récente conférence de l’American Headache Society, plusieurs labos ont présenté leurs études sur de nouveaux traitements contre la migraine.
ACHETEZ Teva.
CONSERVEZ Novartis, Eli Lilly, Allergan et Amgen.
EVITEZ Alder BioPharmaceuticals.

La migraine et ses traitements

La migraine est une forme de maux de tête, parfois chronique et invalidante, vu la puissance des douleurs et les fréquents symptômes (troubles de la vue, de la sensibilité, de la parole, fatigue, nausée…).

Pour se soulager, les patients peuvent faire usage de triptans, datant des années 1990 et qui ont à présent un générique. Mais ils ne soulagent que dans 60 à 70% des cas, ont souvent des effets secondaires, n’agissent pas sur la fréquence du mal et n’ont aucun effet préventif. Quant au Botox d’Allergan (injection préventive), approuvé depuis 2010, son efficacité est discutable et ses effets secondaires importants.

Nouvelles molécules

De nouveaux traitements, en fin d’études cliniques, ont démontré leur efficacité, sans gros effets secondaires.
– L’Erenumab de Novartis et Amgen a déposé en mai sa demande d’homologation aux USA.
– Le Fremanezumab de Teva déposera un dossier aux USA d’ici fin 2017.
– Le Galcanezumab d’Eli Lilly déposera un dossier aux USA d’ici fin 2017.
– Le traitement oral Lasmitidan d’Eli Lilly est en développement.
– L’Ubrogepant et l’Atogepant de chez Allergan sont deux traitements oraux moins avancés.
– L’Eptinezumab fait l’objet des études de la biotech américaine Alder BioPharmaceuticals. Si son efficacité est confirmée, sa demande de commercialisation sera déposée au second semestre 2018, puis il entrera en concurrence avec les grands labos déjà en place (au marketing plus efficace).

Marché juteux ?

En 2015, le marché des médicaments contre la migraine a été évalué à 3 milliards de dollars. Et on estime qu’en 2025, il sera de 10 milliards. Des chiffres séduisants mais à relativiser : à titre de comparaison, en 2016, l’Humira (arthrite rhumatoïde) a généré à lui tout seul 16 milliards de dollars !

 

Partagez cet article