News

En quoi consiste le crowdfunding ? Et quels en sont les différents types ?

il y a 2 mois - jeudi 20 septembre 2018
Comment appréhender cette alternative aux investissements classiques, parfois appelée financement alternatif ou participatif ?

Le crowdfunding n’est apparu en Belgique qu’en 2014

Depuis, son ascension est fulgurante. Par crowdfunding, on entend le fait qu’une entreprise (généralement une start up) fait appel au public (crowd = foule) pour se financer (funding), via des plates-formes de crowdfunding spécialisées.

Une distinction s’impose entre le crowdfunding financier et non financier

Dans le crowdfunding non financier, vous versez de l’argent sans qu’aucune contrepartie financière ne soit attendue en retour. Ce type de placement peut donc être considéré comme une donation ou du sponsoring. Bien souvent, il s’agit de projets altruistes.
Dans le crowdfunding financier, vous déboursez de l’argent dans l’intention de recevoir une contrepartie financière (coupon, dividende,…). En tant qu’investisseur ou « crowdfunder », vous investissez des capitaux et recevez en lieu et place des actions ou obligations. C’est uniquement de ce dernier type dont nous parlons ci-dessous.

Deux types de crowdfunding financier : sur base des obligations et sur base des actions

Une entreprise peut emprunter des capitaux par crowdfunding en émettant des obligations. Le crowdfunder reçoit alors une rémunération en intérêts et le capital investi est en principe remboursé à un moment fixé d’avance. C’est ce qu’on appelle le crowdlending.
Une société peut aussi récolter des capitaux par crowdfunding en émettant des actions. C’est ce qu’on appelle l’equity crowdfunding. Vous devenez ainsi propriétaire d’une partie de la société dans laquelle vous investissez. Vous ne recevez ici aucune rémunération, et n’êtes lié à aucune date d’échéance. Vous pouvez par contre espérer un dividende et, en fonction des performances de l’entreprise, une plus ou moins-value.

Partagez cet article