Orange Belgium

BE0003735496
Alertes
Ajouter au portefeuille
14,30 EUR 18/07/2018 00:00 Bruxelles
0,00 EUR (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
14,46 21,30  52 semaines min max
-27,85 % Rendement sur 1 an
2,41 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Plus de concurrence dans les télécoms belges ? il y a un mois - jeudi 14 juin 2018
    Les cours de Proximus, Telenet et Orange Belgium ont reculé nettement.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Légère perte trimestrielle pour Orange Belgium il y a 3 mois - vendredi 20 avril 2018
    L’opérateur confirme cependant ses prévisions pour l’ensemble de l’année.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Orange Belgium et Telenet lorgnent tous deux sur VOO il y a 3 mois - vendredi 6 avril 2018
    Quels sont les intérêts des uns et des autres dans de tels rapprochements ?
    Orange Belgium et Telenet lorgnent tous deux sur VOO

    Orange Belgium et Telenet lorgnent tous deux sur VOO

    VOO constitue une opportunité importante, tant pour Orange Belgium que pour Telenet. Proximus n’est que très indirectement concerné.
    Vendez Orange Belgium et Telenet.
    Conservez Proximus.

    Le paysage belge du secteur télécom

    Le secteur télécom belge est dominé par trois grands acteurs “tout-en-un” :
    – Proximus, ex-Belgacom, l’opérateur téléphonique belge historique, ancien monopole, actif à l’échelle nationale.
    – Telenet, un câblo-opérateur focalisé sur la Flandre.
    – VOO, un câblo-opérateur actif dans presque toute la Wallonie et une partie de Bruxelles.

    Orange Belgium vient derrière. L’ancien Mobistar, qui, bien que ne possédant aucun réseau fixe propre, cherche à se profiler en tant qu’opérateur complet et voudrait titiller les plus grands.

    Il y a enfin toute une série de petits challengers ou acteurs de niche, qui n’occupent que quelques pourcents du marché et offrent leurs services au travers du réseau d’un autre opérateur.

    Fin mars, Orange Belgium a formalisé une tentative de rapprochement de VOO

    Orange Belgium a adressé un courrier à Nethys et Brutélé, les deux groupes qui contrôlent VOO. Au stade actuel, il ne s’agit que d’une marque d’intérêt. Mais Orange Belgium rêve bel et bien de devenir un opérateur «tout-en-un», avec de solides racines en Wallonie et à Bruxelles (une sorte de pendant wallon de Telenet).

    Car pour l’heure, pour pouvoir offrir des services d’internet, de téléphonie fixe et de télévision, Orange Belgium doit louer de la capacité sur les réseaux câblés de Telenet et VOO. Aussi, Orange Belgium peine-t-il à proposer une offre concurrentielle de pack complet (internet, téléphone, télévision, services mobiles). Orange Belgium avait de plus déjà du retard sur ses concurrents dans ce domaine, parce que l’ouverture du câble a longtemps été empêchée et parce que les tarifs pour l’usage de ce câble sont (trop) élevés. Le groupe a en outre échoué dans plusieurs autres tentatives pour grappiller des parts de marché : téléphone/internet via le réseau Proximus, TV-satellite via le réseau de Group M7 (qui commercialise e.a. Telesat).

    Dans un éventuel combat pour s’approcher de VOO, Orange Belgium a un gros atout

    C’est la copieuse trésorerie de sa maison mère française Orange (qui le contrôle à 52,9%). D’autant que le secteur du câble wallon a plus d’affinités avec le français Orange, qu’avec l’américano-flamand Telenet.

    Telenet est aussi à l’affût

    Fin 2016, le groupe Telenet a fait un premier pas au-delà de la frontière linguistique et s’est approprié une petite partie du marché du Hainaut et une bonne partie du marché bruxellois, en acquérant SFR Belux. Il ne cherche pas à cacher qu’il est intéressé par VOO, lequel lui permettrait d’être actif sur l’ensemble du territoire. D’autant que Telenet et VOO collaborent déjà (droits de retransmission du football, développement de décodeurs, services mobiles…). En février, VOO a conclu un accord de 5 ans avec Telenet (qui a acquis il y a 3 ans l’opérateur mobile BASE) et louera ainsi bientôt le réseau de Telenet pour ses services mobiles. Il ne sera donc plus le client d’Orange Belgium pour ces services (tout comme Telenet, qui utilise progressivement le réseau de BASE, ne le sera plus d’ici fin 2018). Un mariage de VOO et Telenet semblerait donc idéal dans une logique purement industrielle. Mais reste à voir dans quelle mesure Telenet serait soutenu dans cette démarche par sa maison mère américaine Liberty Global (qui le contrôle à 56,4%).

    Proximus n’entre pas en ligne de compte

    Proximus est déjà à ce point présent dans le sud du pays (où 7 familles sur 10 surfent via Proximus), que les autorités de la concurrence s’opposeraient à tout rapprochement. 

    Autres pistes possibles

    Les autres possibilités sont l’acquisition de VOO par un fonds d’investissements (étranger) ou une introduction du groupe en Bourse (totale ou partielle).

    Selon une banque suisse, VOO vaudrait 1,6 milliard d’euros

    La capitalisation boursière d’Orange Belgium est de ±1 milliard, celle de Telenet de ±6,2 milliards et celle de Proximus de ±8,3 milliards.

    Une vente du groupe VOO n’aurait rien d’évident

    La structure de VOO est très complexe : VOO est contrôlé par Nethys et Brutélé, tous deux aux mains des communes et/ou des provinces. Une structure qui va de pair avec des rapports de force et des ingérences politiques. Nethys, actuellement en réflexion quant à l’avenir de ses actifs, a de plus précisé que, pour l’heure, VOO n’est pas à vendre (ce qui ne signifie pas que cela ne puisse être le cas plus tard).

    – Pour Orange Belgium, VOO est une dernière grande chance de devenir un acteur « tout-en-un » (ce qu’il ne réussira jamais seul, compte tenu de la force de ses concurrents). VENDEZ.
    – Pour Telenet, VOO serait une opportunité de devenir un concurrent à part entière de Proximus. Mais l’ampleur de sa dette est inquiétante. Pour cette raison : VENDEZ.
    – Pour Proximus, un rapprochement « Orange Belgium-VOO » serait préférable à « Telenet-VOO ». Mais quoi qu’il en soit, le groupe est solide et offre un beau dividende (4,1% net). CONSERVEZ.

    Cours au moment de l’analyse : Orange Belgium : 15,64 EUR
    Telenet : 53,80 EUR
    Proximus : 25,39 EUR

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Les opérateurs télécom belges bougent un peu il y a 3 mois - vendredi 30 mars 2018
    Il faut gérer la concurrence….

    Conservez Proximus.
    Vendez Telenet et Orange Belgium.

    Pour mieux affronter ses concurrents Proximus et Telenet, Orange Belgium cherche à se rapprocher du câblo-opérateur wallon VOO. Mais Telenet s’intéresse aussi à VOO avec lequel il collabore déjà et avec qui il vient de conclure un contrat pour l’offre de services mobiles. Le possible démantèlement de Nethys, propriétaire de VOO, pourrait être l’occasion pour Telenet de mettre vraiment le pied en Wallonie et de couvrir l’ensemble du territoire belge.

    Cours au moment de l’analyse
    Proximus : 25,23 EUR
    Telenet : 54,25 EUR
    Orange Belgium : 16,62 EUR

    Orange B (ex-Mobistar) est le n°2 de la téléphonie mobile en Belgique (derrière Proximus) ; il offre aussi des services de ligne fixe (téléphone, internet, télévision numérique); il est détenu à près de 53 % par l’opérateur français Orange.

    Proximus (anciennement Belgacom) est le premier opérateur télécom en Belgique. Il propose une offre complète à ses clients: téléphonie fixe et mobile, internet et télévision.

    Telenet est une société belge qui propose des services de télévision câblée, de télévision numérique interactive, d’internet à large bande, de téléphonie et de mobilophonie aux particuliers, en Flandre et sur une partie du territoire bruxellois. Les entreprises peuvent par ailleurs aussi faire usage de plusieurs services de communication de Telenet dans toute la Belgique et au Luxembourg.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le résultat 2017 d’Orange Belgium n’est pas terrible il y a 5 mois - jeudi 15 février 2018
    Et le groupe formule des prévisions trop optimistes.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 21,30 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 14,46 EUR
Code ISIN BE0003735496
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 1,10
Volatilité 31,37 %
Nombre d'actions existantes 60.014.400
Capitalisation boursière (en milliards) 0,87 EUR
Secteur Opérateurs télécom
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 995 EUR
Score corporate governance 7

Chiffres-clés par action (EUR)

2018 (e) 2017 (e) 2016 2015
Dividende 0,35 0,35 0,35 0,00
Bénéfice courant 0,60 0,68 1,28 1,28
Bénéfice net 0,60 0,68 1,28 1,28
Cash flow courant 4,44 4,52 4,78 4,65
Cash flow net 4,44 4,52 4,78 4,65
EBIT 0,92 1,08 1,78 1,98
EBITDA 4,76 4,92 5,28 5,35
Valeur comptable 8,65 8,55 8,36 7,60
Valeur comptable tangible 7,54 7,44 7,03 6,27

Performance (en euros)

Orange Belgium Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -9,37 % 1,11 % 9,69 %
Rendement sur 6 mois -12,47 % -3,26 % 5,05 %
Rendement sur 1 an -27,85 % -0,49 % 12,17 %
Rendement sur 5 ans -0,74 % 5,32 % 13,37 %

Ratios financiers de la société

2017 (e) 2016 2015 2014
Pay out - 40,18 % 1,01 % 0,00 %
Current ratio - 0,54 0,41 0,27
Return on equity - 15,27 % 16,78 % 11,38 %
Total return on equity - 15,27 % 16,78 % 11,38 %
Marge brute - - - -
Marge nette - 6,17 % 6,20 % 3,46 %
Marge EBIT - 8,60 % 9,64 % 4,88 %
Marge EBITDA - 25,54 % 26,01 % 20,45 %
Taux d'imposition - 23,95 % 31,85 % 16,90 %
Gearing - 67,37 89,30 141,06
Fonds propres/total du bilan - 32,91 % 30,07 % 26,35 %

Données boursières par action

2018 (e) 2017 (e)
Rendement de dividende 2,41 % 2,41 %
Cours/bénéfice courant 24,20 21,35
Cours/cash flow courant 3,27 3,21
Cours/valeur comptable 1,68 1,70
Cours/valeur comptable tangible 1,93 1,95
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,02 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
orange-belgium
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer