Philips NL0000009538

Alertes
Ajouter au portefeuille
31,71 EUR 18/08/2017 17:39 Amsterdam
-0,42 EUR (-1,31 %) Variation depuis la dernière clôture
25,25 33,93  52 semaines min max
30,77 % Rendement sur 1 an
2,49 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Philips a publié le résultat de son deuxième trimestre il y a 17 jours - mercredi 2 août 2017
    Il est conforme aux attentes.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Philips réalise une coûteuse acquisition dans le domaine médical il y a un mois - jeudi 29 juin 2017
    Il lance en outre un programme de rachats d’actions.

    Mais le titre est cher.
    VENDEZ.

    Philips axe désormais pleinement sa stratégie sur les équipements médicaux et poursuit ses rachats dans ce domaine. Après la petite société Electrical Geodesics (imagerie du cerveau), il s’offre à présent pour 1,9 milliard d’euros l’américain Spectranetics (traitement des artères). Certes, l’opération est intéressante au niveau stratégique. Mais le prix payé est élevé. Car Spectranetics est en perte et son chiffre d’affaires estimé pour 2017 se limite à 264 millions d’euros (1% seulement du chiffre d’affaires estimé pour Philips). L’apport de Spectranetics dans les chiffres de Philips sera donc marginal à court et moyen terme. Par ailleurs, Philips lance un nouveau programme de rachats d’actions portant sur 1,5 milliard d’euros (5% de sa capitalisation boursière actuelle). Il débutera au 3e trimestre et s’étalera sur deux ans. Philips a l’intention d’annuler ces actions. De quoi compenser la dilution provoquée par l’augmentation du nombre d’actions issue du programme d’incentive au personnel (attribution d’actions) et de la distribution du dividende (payable en partie en actions). Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 1,70 EUR pour 2017 et à 1,80 EUR pour 2018.

    Cours au moment de l'analyse : 31,98 EUR

    Philips est un groupe néerlandais qui, après une longue période de restructuration, s’axe sur la santé (équipements médicaux…), les produits grand public et l’éclairage.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Philips propose un dividende optionnel il y a 2 mois - mardi 30 mai 2017
    Il concerne l’exercice 2016 et se chiffre à 0,80 EUR brut.

    Vous avez le choix entre un paiement en liquide ou en actions.
    Préférez le paiement en liquide et vendez vos actions Philips.
    Le cours tient largement compte des bonnes perspectives.

    Le coupon a été détaché au terme de la séance du 14 mai. Les actionnaires ont jusqu’au 9 juin pour faire savoir à leur intermédiaire financier s’ils optent pour un versement en actions ou en cash. Ceux qui opteront pour des actions supplémentaires pourront les échanger en Bourse à partir du 14 juin. Le nombre d’actions existantes donnant droit à une nouvelle action sera défini sur la base du cours entre les 7 et 9 juin.

    Si vous optez par contre pour le dividende en liquide, vous serez payé à partir du 14 juin.

    Cours au moment de l’analyse : 31,48 EUR

    Philips est un groupe néerlandais qui, après une longue période de restructuration, s’axe sur la santé (équipements médicaux…), les produits grand public et l’éclairage.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Philips termine sa transformation, pour devenir un acteur du secteur de la santé et du bien-être il y a 4 mois - vendredi 31 mars 2017
    C’est l’occasion de faire le point sur cette société, âgée de plus de 125 ans.

    Et de confirmer que nous ne vous conseillons pas son action. Car si nous estimons que les perspectives du groupe ne sont pas inintéressantes, elles sont cependant largement intégrées dans le cours. De plus, le groupe ne s’est pas toujours montré digne de confiance.
    VENDEZ.

    Grandeur et décadence

    Le groupe Philips a vu le jour en 1891, en tant que fabricant d’ampoules à incandescence. Depuis, il a beaucoup évolué, passant allègrement de la production de récepteurs radio, à celle de téléviseurs, de cassettes audio, de CD-Rom…, pour se retrouver à fin des années 80 tant dans l’électroménager, que l’électronique grand public, l’informatique, l’éclairage, l’édition musicale, la santé… Des domaines aussi nombreux que différents, pas toujours rentables, et regroupés au sein d’une entité de plus de 300 000 employés, devenue gigantesque. Au point de se retrouver au bord du gouffre.

    Philips a ainsi dû subir une thérapie, à coup de restructurations et cessions de branches déficitaires. Un processus qui se poursuivra dans les années 2000, ne l’empêchera pas d’aborder encore de nouveaux domaines (DVD, rasoirs) et échouera finalement sur un recentrage sur trois domaines : éclairage, produits grand public (rasoirs, TV…) et santé (imagerie médicale…).

    Pas suffisant

    Depuis quelques années, Philips veut se réinventer davantage encore, cherchant à se détacher progressivement de l’éclairage et des produits grand public pour se recentrer sur la santé.
    – La production de téléviseurs a été abandonnée en deux temps : en 2012, elle a été logée dans une coentreprise; en 2014, elle a été cédée totalement.
    – Les activités audio ont fait l’objet début 2013 d’un projet de cession au japonais Funai, mais qui n’a pas abouti, faute d’accord sur le prix. Elles ont alors été logées dans la nouvelle entité Woox Innovation, puis cédées en 2014 à Gibson, à un prix assez faible.
    – L’activité éclairage a cherché en vain un acheteur, puis a été introduite en Bourse en 2016, sous le nom Philips Lightning (dont Philips détient 55%).
    – L’activité composants d’éclairage (Lumiled) fait l’objet d’un processus de cession qui sera clôturé pendant le semestre en cours. Mais Philips a dû consentir une baisse de prix de 40% et y conserve une participation de 19,9%.

    Orientation Santé

    Pour son avenir, le groupe Philips mise sur le fait que la population mondiale est croissante, vieillissante et de plus en plus soucieuse de prendre soin d’elle. Il s’est ainsi déjà renforcé dans des secteurs d’activité concernés, par des acquisitions (Respironics, Volcano) et des partenariats (Image Stream Medical, Qualcomm, IBA). En 2016, ses activités santé (ou assimilées) ont assuré 71% de ses ventes et 87% de son bénéfice opérationnel. Ces activités se répartissent en trois segments.
    – Soins à la personne et bien-être : rasoirs, brosses à dent électriques, appareils respiratoires (apnée du sommeil), mais aussi appareils domestiques (cafetières…)
    C’est ce segment qui offre le meilleur potentiel de croissance, grâce aux efforts d’innovations et de marketing dont il fait l’objet. Mais d’autre part, il rassemble des produits ayant peu de synergies entre eux, dont certains sont certes de consommation courante et rentables, mais soumis à une forte concurrence. Et même si la marque Philips peut toujours capitaliser sur sa notoriété et que le groupe lance des nouveautés qui peuvent faire la différence, le pouvoir de captation de la clientèle est très relatif.
    – Traitements & diagnostics : scanner, ultrasons, rayons X
    Ce segment jouit des meilleures économies de coûts et améliorations des marges. Mais il subit une vive concurrence (Siemens, General Electric...).
    – Soins connectés et informatique médicale : monitoring des patients, défibrillateurs, services informatiques.
    Le segment bénéficie de l’engouement actuel pour les applications aidant à prendre en main sa santé, mais subit la concurrence de géants (IBM, Alphabet, Apple..) et fait l’objet aux USA d’une enquête sur les défibrillateurs, dont l’impact financier reste inconnu.

    Nouveau départ ?

    Depuis près de 20 ans, l’action Philips rapporte peu (son return annuel moyen depuis l’an 2000 est de 1,7 %). Et rien ne dit que cela va changer. Certes, pour l’activité santé, pour ces 3 ou 4 prochaines années, Philips vise une hausse de ventes de 4 à 6% (base comparable) et de meilleures marges. Vu les nombreuses acquisitions dont l’intégration n’est pas toujours terminée, Philips dit conserver une marge de manœuvre pour économiser 1,30 EUR par action (avant impôts). Nous tablons dès lors sur un bénéfice par action de 1,7 EUR en 2017 et 1,8 EUR en 2018. 

    Mais l’enquête américaine sur les défibrillateurs sème encore le doute sur la fiabilité des contrôles du groupe (c’est la seconde fois qu’il est mis en cause dans une telle affaire). De plus, les précédentes acquisitions ont été payées assez cher et leur bénéfice n’est pas toujours à la hauteur des attentes (fortes dépréciations chez Respironics, craintes concernant Volcano).

    Cours au moment de l'analyse : 30,00 EUR

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Philips vend Lumiled il y a 8 mois - lundi 19 décembre 2016
    Le néerlandais a trouvé acheteur pour une bonne partie de sa filiale.

    L'action Philips est toujours chère. 
    VENDEZ.

     

    Philips a trouvé un acheteur (un fonds d’investissement américain) pour 80,1% de Lumiled, sa filiale de composants d’éclairage, dont la vente à un investisseur chinois avait été refusée début 2016 par les autorités américaines. Mais il a fallu baisser le prix de 40%.

     

    Cours au moment de l'analyse : 27,99 EUR

     

    Philips est un groupe néerlandais qui, après une longue période de restructuration, s’axe sur la santé (équipements médicaux…), les produits grand public et l’éclairage.

     

     

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 33,93 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 25,25 EUR
Code ISIN NL0000009538
Bourse Amsterdam
Euronext non
Bêta 1,19
Volatilité 19,78 %
Nombre d'actions existantes 929.644.800
Capitalisation boursière (en milliards) 29,87 EUR
Secteur Santé et pharmacie
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 85.744 EUR
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (EUR)

2017 (e) 2016 2015 2014
Dividende 0,80 0,80 0,80 0,80
Bénéfice courant 1,70 1,58 0,70 0,26
Bénéfice net 1,70 1,58 0,70 0,45
Cash flow courant 3,00 2,92 2,07 1,54
Cash flow net 3,00 2,92 2,07 1,74
EBIT 1,90 2,42 1,41 0,53
EBITDA 3,30 3,80 2,81 1,83
Valeur comptable 14,25 12,85 11,92 11,88
Valeur comptable tangible 4,70 3,21 2,63 4,06

Performance (en euros)

Philips Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 1,47 % -3,65 % -2,14 %
Rendement sur 6 mois 18,62 % 1,79 % -6,45 %
Rendement sur 1 an 30,77 % 10,69 % 6,92 %
Rendement sur 5 ans 14,91 % 6,67 % 12,40 %

Ratios financiers de la société

2016 2015 2014 2013
Pay out 51,45 % 113,18 % 70,36 % 58,00 %
Current ratio 1,34 1,26 1,34 1,35
Return on equity 12,21 % 5,90 % 2,17 % 10,41 %
Total return on equity 12,21 % 5,90 % 3,82 % 10,42 %
Marge brute 46,99 % 39,26 % 38,36 % 41,53 %
Marge nette 5,68 % 2,55 % 1,92 % 5,02 %
Marge EBIT 8,45 % 4,99 % 2,27 % 8,53 %
Marge EBITDA 13,28 % 9,94 % 7,82 % 14,32 %
Taux d'imposition 20,31 % 30,78 % 5,95 % 28,45 %
Gearing 25,64 36,14 0,00 0,00
Fonds propres/total du bilan 39,51 % 35,67 % 38,69 % 42,27 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016
Rendement de dividende 2,49 % 2,49 %
Cours/bénéfice courant 18,90 20,37
Cours/cash flow courant 10,71 11,01
Cours/valeur comptable 2,25 2,50
Cours/valeur comptable tangible 6,84 10,02
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,64 % -

(e) : estimation

Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer