Genk Logistics

BE0003740546
49,99 EUR 10/12/2019 00:00 Bruxelles
0,00 EUR (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
46,0100 62,0000  52 semaines min max
19,82 % Rendement sur 1 an
0,00 % Rendement net sur dividende attendu
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil

Articles

  • Analyse
    Le locataire H. Essers prend plus de place chez Genk Logistics hier - mardi 10 décembre 2019
    Mais la situation locative du certificat reste fragile.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Genk Logistics est dans une situation locative difficile il y a 5 mois - mardi 18 juin 2019
    Le récent bail est de courte durée.

    Le 7 juin dernier, les gestionnaires du certificat immobilier Genk Logistics ont fait savoir qu’un nouveau bail avait été signé avec l’entreprise belge de transport et de logistique H. Essers. Mais sa très courte durée (4 mois) confirme, une fois de plus, la situation locative délicate de Genk Logistics. 
    Si vous détenez ce certificat, vendez-le (sauf si vous avez la fibre spéculative).

    Un bail de courte durée

    Le certificat immobilier porte sur deux bâtiments (« objet 1 » et « objet 2 ») situés dans le parc industriel Genk-Zuid. Depuis le 16 mai, H  Essers loue une partie de l’objet 1, à savoir 4 944 m², ou 8% environ de la surface totale de location de Genk Logistics. Le bail a une durée de 4 mois, avec l’option, en fin de période, de le prolonger tacitement d’un mois à chaque période. Parallèlement, H. Essers a la possibilité, durant toute la période du bail, de louer une partie supplémentaire. Ce qu’elle fait : depuis le 6 juin, la société loue 2 349 m² supplémentaires, soit, au total, un peu moins de 23% de l’objet 1. 

    La situation reste incertaine

    A priori, le contrat de bail signé avec H. Essers est une bonne nouvelle : les frais d’inoccupation baissent, et le loyer annuel s’élève à 200 578 EUR, après déduction d’une réduction permanente de 8,33%. Mais à y regarder de plus près, on peut regretter que Genk Logistics, dont les deux bâtiments offrent pas mal d’avantages (disponibilité immédiate, possibilité de louer pour une courte durée, loyer intéressant,…), n’ait pas réussi à attirer un plus gros locataire, pour une plus longue durée. Cela aurait pu apporter de la stabilité au certificat. Sans nouveaux contrats de bail, il n’y aura peut-être plus de versement de dividende à l’avenir. Par conséquent, mieux vaut vendre vos certificats (fixez pour ce faire un ordre limite). Conservez-les seulement si votre profil d’investisseur est très dynamique.

    Cours au moment de l’analyse : 47,65 EUR

    Partagez cet article

  • Analyse
    Genk Logistics renonce à payer un coupon pour l’exercice 2017-2018 il y a 9 mois - mardi 12 mars 2019
    En cause, une forte inoccupation et d’importants frais de rénovation attendus.

    La situation est peu encourageante. 
    VENDEZ vos certificats (à moins que vous ne vouliez spéculer).

    État des lieux

    Le certificat Genk Logistics porte sur un complexe logistique de deux bâtiments situés dans un parc industriel à Genk. Depuis que le locataire Ewals a quitté le complexe fin mars 2018, aucun nouveau locataire prêt à louer la totalité du complexe n’a pu être trouvé. Soit un sérieux manque à gagner dans la mesure où Ewals représentait quelque 2,7 millions d’euros de revenus locatifs chaque année. Cette situation pénible a heureusement pu être atténuée quelque peu par la location pour cinq mois d’un quart du complexe à Stobart Automotive Europe qui ne loue plus que le parking depuis novembre. 

    Le 7 mars, les gestionnaires ont annoncé la location d’une partie du premier bâtiment par Peethultra Transport à compter du 1er mars, mais cela ne représente que 15% de la surface totale de Genk Logistics. Le contrat de bail a une durée d’un an et 3 mois et pourra être reconduit tacitement pour des périodes de 3 ans.

    Valeur nette de liquidation

    Sur la base des dernières estimations d’un expert (30/11), nous évaluons la valeur de liquidation à environ 78 EUR net. Un montant auquel il convient encore d’ajouter les liquidités disponibles, mais vu les frais et le taux d’inoccupation, la valeur réelle pourrait bien être (sensiblement) inférieure en cas de liquidation.

    Et maintenant ?

    Trouver un grand locataire est essentiel et urgent au vu des différents investissements à financer. À titre d’exemple, des travaux d’électricité pour environ 380 000 euros ont déjà été réalisés au cours de l’exercice actuel. La toiture doit aussi être en partie rénovée, dont coût estimé provisoirement à plus de 2 millions d’euros. Sans compter des frais d’inoccupation encore appelés à augmenter. 

    Et même si un locataire de gros calibre se manifeste, celui-ci aura sans doute certaines exigences qui pourront à leur tour engendrer de nouveaux et coûteux travaux de rénovation. 

    Si Genk Logistics possède encore suffisamment de liquidités pour tenir le coup à court terme, l’incertitude est trop grande. Vendez vos certificats en utilisant un ordre avec limite ! Mais si le risque très élevé ne vous effraie pas, vous pouvez conserver en attendant une éventuelle bonne nouvelle susceptible de donner un coup de fouet au cours.

    Cours au moment de l'analyse : 53,02 EUR

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le certificat Genk Logistics a vendu un de ses immeubles (objet 3) il y a un an - mercredi 28 mars 2018
    Et le locataire du bâtiment objet 1 (Ewals) quittera bien les lieux fin mars.

    Sur base de la valeur d’expertise du 31/12/2017, nous estimons la valeur de liquidation à 90 EUR net.
    Si vous n’avez pas peur du risque, vous pouvez conserver vos certificats.
    Sinon, mieux vaut les vendre.

    L’objet 3 a été vendu le 11 janvier

    Genk Logistics ne gère plus que deux immeubles, dans un zoning à Genk.

    Le produit de la vente de l’objet 3 est distribué ce 28 mars sous la forme d’un premier coupon de liquidation (n°21), d’un montant de 24,3918 EUR net (un peu plus que ce que nous attendions).

    Le 28 février, les détenteurs avaient déjà perçu un coupon annuel (n°20) de 5,8880 EUR net. Un montant largement inférieur à notre estimation (17,22 EUR net), en raison des provisions établies pour d’importants investissements (rénovations…).

    A la recherche d’un nouveau locataire

    Avec le départ d’Ewals, qui procurait pratiquement tous les revenus locatifs, et à moins qu’un nouveau locataire soit trouvé entretemps, aucun coupon ne sera payé en février 2019.

    Les gestionnaires ont cependant chargé des agents immobiliers internationaux de chercher un nouveau locataire. Plusieurs candidats auraient déjà manifesté leur intérêt. Car l’immeuble a du potentiel. C’est le seul immeuble logistique, disponible immédiatement sur le marché belge, à offrir une surface aussi grande (±100 000 m²).

    Ne vous précipitez pas !

    L’avenir de Genk Logistics dépend fortement de l’arrivée d’un nouveau locataire, mais pas que… Il faut aussi que les conditions qu’on lui octroiera restent favorables à Genk Logistics. Car ce sont elles qui déterminent les revenus locatifs et les éventuelles rénovations à entreprendre, lesquelles pourraient jouer sur les frais de fonctionnement. A l’heure actuelle, les incertitudes sont nombreuses.

    Cours au moment de l’analyse : 67,00 EUR

    Partagez cet article

  • Analyse
    Genk Logistics : compromis de vente signé pour l’objet 3 il y a 2 ans - mardi 21 novembre 2017
    Que faire de ce certificat immobilier ?

    Si vous ne voulez courir aucun risque, mieux vaut le vendre.
    Si le risqué très élevé ne vous effraie pas, vous pouvez le conserver.

    Conditions suspensives

    Le 10 novembre, on a appris qu’un des trois derniers immeubles logistiques sur lesquels porte le certificat Genk Logistics a été vendu pour 3,75 millions d’euros.

    Si les conditions suspensives mentionnées dans l’accord sont satisfaites, l’acte de vente sera passé d’ici fin avril 2018. Le prix de vente offert est supérieur à la valeur estimée le 30 novembre 2016 (3,6 millions d’euros), bien que moins de la moitié du bâtiment soit louée.

    Si vous détenez des certificats, vous pouvez, selon nos calculs, tabler sur un montant d’un peu plus de 20 EUR net par certificat.

    Pari risqué

    Si nous tenons compte du prix offert pour l’objet 3, et l’extrapolons à l’ensemble des trois immeubles (objets 1, 2 et 3), nous pouvons estimer la valeur de liquidation du certificat à plus de 140 EUR net. Soit beaucoup plus que le cours actuel. Il peut donc être intéressant de conserver vos certificats. Mais ce conseil est uniquement destiné aux investisseurs audacieux et ce, pour deux raisons. La première est que la vente n’est pas encore totalement acquise (conditions suspensives). Et la seconde est que le contrat de bail avec Ewals court jusqu’au 31 mars 2018. Or, Ewals représente 93% des revenus locatifs. Dans le cas où le contrat de bail ne serait pas renouvelé (doutes quant à sa prolongation), le cours du certificat pourrait sérieusement en pâtir. Si ces risques vous effraient, mieux vaut vous défaire de vos titres.

    Cours au moment de l’analyse : 127,00 EUR

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Segment Semi-industriel
Maximum sur les 12 derniers mois 62,00 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 46,01 EUR
Code ISIN BE0003740546
Bourse Bruxelles
Nombre d'actions existantes 117.000
Capitalisation boursière (en milliards) 0,01 EUR
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 3
Site Internet www.kbc.be/corporate/en/article/financing.html

Performance (en euros)

Rendement sur 3 mois 5,24 %
Rendement sur 6 mois 9,85 %
Rendement sur 1 an 19,82 %
Rendement sur 5 ans -8,62 %

Chiffre-clés par certificat

Dernier dividende net 0,00 EUR
Prochain dividende net 0,00 EUR
Taux d'occupation 33,00 %

Données boursières

Rendement net sur dividende attendu 0,00 %
;