Analyse
Ecoforce il y a 7 ans - vendredi 15 janvier 2010
Ecoforce bénéficie-t-il du même statut qu'Ecopower ? Et peut-on envisager d'y investir ?

Soutien financier
Ecoforce (Groenkracht en néerlandais) permet effectivement d’investir dans les énergies renouvelables. Ecoforce est une société qui offre son soutien financier à huit projets d’Electrawinds, et qui concernent les éoliennes, l’énergie solaire, le biocarburant et les centrales biovapeur (voir www.ecoforce.be). Toute comme Ecopower, c’est une société coopérative, un statut qui permet d’augmenter de manière illimitée le capital, de sorte que, à chaque fois qu’un nouvel actionnaire (coopérateur) entre dans le capital, une procédure compliquée ne doit pas être mise en oeuvre. On devient coopérateur en achetant une part de 125 EUR ou d’un multiple (illimité) de ce montant. L’achat se paie par virement sur le compte d’Ecoforce, sans frais d’entrée. La société insiste pour que les coopérateurs conservent leur part au moins trois ans. Chaque part donne droit à un dividende annuel, dont le rendement peut atteindre 6 % maximum et dont les 170 premiers euros perçus sont exonérés de précompte mobilier.

Généreux dividende
Depuis sa création, le 9 mars 2004, Ecoforce a distribué chaque année un dividende de 6 %. Certes, le dividende n’est jamais garanti. Mais nous ne voyons rien pour l’instant qui puisse faire craindre que la société fasse marche arrière à ce niveau. Son parcours a jusqu’ici été exemplaire, Electrawinds est un excellent partenaire et le risque de son activité est réparti sur huit projets. De plus, Ecoforce envisage de soutenir d’autres sociétés et d’ainsi mieux répartir ses risques encore. Nous pouvons dès lors effectivement conseiller d’investir une petite partie de son épargne dans des parts de coopérateurs d’Ecoforce.

Partagez cet article