Analyse
L'Inde il y a 7 ans - mardi 27 avril 2010
La poussée inflationniste dont souffre l'Inde ne remet pas en cause notre conseil relatif à des investissements dans cette nation.

L’Inde est confrontée à une forte inflation sur les produits alimentaires : elle dépasse les 17 % ! Partiellement en cause : le retour en force de la croissance. La demande est forte, mais les infrastructures du pays sont saturées : dans les ports, les routes et les gares, des goulots d’étranglement se forment. Pour détendre la situation, l’Etat devrait investir dans ces infrastructures. Mais compte tenu de sa dette élevée, il n’a pas les moyens de se lancer dans de vastes projets . Et il ne semble pas vouloir faire appel à des entreprises étrangères, pour des partenariats avec le secteur public.

Pour tenter de limiter les pressions inflationnistes, la banque centrale indienne n’a eu d’autre choix que d’augmenter ses taux d’un quart de point. Elle a ainsi fixé le taux auquel elle prête aux banques à 5,25 %. Un relèvement que nous attendions, mais qui ne va pas régler le problème de l’inflation, essentiellement d’origine agricole. En outre, pour prévenir le risque de bulle immobilière, la banque centrale indienne procèdera encore à des hausses de ses taux d’intérêt.

Cela ne remet pas en cause notre opinion positive sur le pays (voyez notre analyse).
Nous vous conseillons toujours d’acheter la sicav d’actions Franklin Templeton India Fund EUR (LU0231205187), accessible sans frais à la Deutsche Bank. 
Compte tenu néanmoins du risque de ce pays, la prudence reste de mise. N’y investissez pas plus que 5 % de votre portefeuille et ayez une optique de long terme.  

Partagez cet article