Analyse
Nouvelle salve monétaire au Japon il y a 7 ans - mercredi 6 octobre 2010

Lors du comité de politique monétaire du 5 octobre, la Banque du Japon a pris de nouvelles mesures d’assouplissement.

 

Taux zéro

La Banque du Japon est revenue à sa politique du taux directeur à zéro et s’est engagée à maintenir cette politique stricte tant que la déflation ne sera pas terminée.
La Banque du Japon a aussi lancé un nouveau programme d’achats d’actifs financiers pour l’équivalent de plus de 40 milliards d’euros, pour injecter des liquidités dans l’économie et inciter les banques à ouvrir les vannes du crédit.
Le but de la démarche est sans doute aussi de faire baisser le yen sur le marché des changes (selon la Banque du Japon, la force du yen est la principale cause de la lenteur de la reprise économique).

 

Vague de dépréciations

La politique du Japon ouvre la voie à une nouvelle vague d’assouplissements monétaires à travers le globe, de nombreux pays voulant eux aussi affaiblir leur devise.
En particulier, la Réserve fédérale américaine devrait aussi procéder à de nouvelles injections de liquidités.
Et d’autres pays devraient suivre, ou du moins prendre également des mesures pour affaiblir leur devise.
C’est ainsi que le Brésil a décidé de doubler sa taxe sur les achats étrangers spéculatifs (de 2 à 4 %), pour freiner l’afflux des fonds étrangers, qui propulse le real vers des sommets.

 

Bond de l’euro

Sur le marché des changes, ces mesures se traduisent par un bond de l’euro face au yen ou au dollar. Alors que l’assouplissement monétaire est appelé à se poursuivre au Japon et aux Etats-Unis et que la Banque centrale européenne étudie à l’inverse comment retirer les liquidités massives injectées sur le vieux continent, la monnaie unique continuera de s’apprécier face aux devises américaine et japonaise.

Aucun investissement obligataire en yen ou en dollar n’est donc conseillé pour l’instant.

Partagez cet article