Analyse
La BCE en guerre contre l’inflation il y a 6 ans - lundi 7 mars 2011

Elle n’a pas caché son intention de durcir la politique monétaire.


Explosion des prix énergétiques oblige, l’inflation dans la zone euro est passée de 2,3 % en janvier à 2,4 % en février. Une évolution qui, avec le prix élevé des matières premières, ne semble pas près de s’arrêter, d’autant que les prix à la production industrielle commencent eux aussi à augmenter fortement.

 

Cela n’est pas sans inquiéter la BCE et son Président Jean-Claude Trichet qui n’a pas caché son intention de durcir la politique monétaire pour contrer les pressions inflationnistes. Sauf retour de la crise de la dette étatique à l’avant-plan, les taux directeurs devraient donc être relevés dans les prochains mois, voire dès avril. Cela ne renforcera pas le dynamisme économique de la zone euro, mais c’est le prix à payer pour éviter un dérapage de l’inflation.

 

Déjà affecté par un chômage élevé et la hausse des prix qui pèse sur son pouvoir d’achat, le consommateur devra donc en plus subir une hausse du coût du crédit. Le volume des ventes du commerce de détail, en hausse de 0,4 % seulement en janvier, ne devrait dès lors pas connaître de progression significative dans les prochains mois.

Partagez cet article