Analyse
Quand la BCE change les taux, qui décide ? il y a 6 ans - mercredi 20 avril 2011

La Banque centrale européenne a récemment relevé son taux directeur. Concrètement, comment une telle décision est-elle prise ? Qui décide en définitive ?

Conseil d’administration

C’est le Conseil d’administration de la BCE qui a entre les mains la gestion monétaire. Cet organe de gestion se réunit deux fois par mois, la plupart du temps à Francfort, où se trouve le siège de la BCE. Mais ce n’est qu’au cours de la première réunion du mois que des décisions sont prises en matière monétaire. La seconde réunion est consacrée à d’autres sujets. Le Conseil se compose de six membres du comité de direction de la banque et des gouverneurs des banques centrales des 17 pays membres de la zone euro. Luc Coene, le gouverneur de notre banque nationale, en fait donc partie.

 

Comité de direction

La direction de la BCE, qui est chargée de la gestion quotidienne de l’institution, se compose de personnes désignées par les pays membres et nommées pour une période de huit ans. Ainsi, le mandat du président Jean-Claude Trichet prendra-t-il fin le 31 octobre de cette année. Celui du vice-président, le Portugais Victor Constâncio, n’a débuté que le 1er juin 2010 et court donc encore jusqu’au 31 mai 2018. Très bientôt, notre compatriote et éminent économiste Peter Praet obtiendra aussi un siège dans ce comité. En ce qui concerne le remplacement prochain du Français Jean-Claude Trichet, les spéculations vont bon train. Le nom le plus souvent cité est celui de l’Italien Mario Draghi.

 

Bien que l’idée soit que tous les pays de la zone euro soient représentés de manière équilibrée dans le comité, on constate que les deux poids lourds de la zone, la France et l’Allemagne, y pèsent davantage que d’autres. Les deux pays y bénéficient de la présence quasi constante d’un représentant, de sorte qu’ils peuvent à tout moment exercer leur influence. Pour l’Allemagne, c’est Jürgen Stark qui siège actuellement; pour la France, un nouveau représentant apparaîtra lors du départ de Trichet.

 

Décision

Pour ses décisions, le Conseil d’administration se base notamment sur l’inflation et les attentes en la matière. Car le but premier de la BCE est de maintenir la stabilité des prix. L’objectif est de maintenir l’inflation autour ou sous les 2 %. Vu que, pour l’instant, l’inflation dans la zone euro est en hausse, le Conseil a décidé de raidir légèrement sa gestion monétaire, jusqu’ici très souple; en d’autres mots, de relever les taux.

 

En ce qui concerne la nature exacte des discussions et des conclusions, elle reste bien sûr secrète. Le procès-verbal n’est pas rendu public (ce qui est cependant le cas pour les réunions de la Fed, la banque centrale américaine). Une conférence de presse est organisée pour communiquer ce qui doit l’être. Lors de la récente communication, il n’a pas été dit clairement si la BCE procédera, dans le courant de cette année, à de nouvelles hausses de taux.

 

Partagez cet article