Analyse
L’inde retrouve son rythme de croisière il y a 5 ans - vendredi 2 mars 2012

La Bourse indienne mérite-t-elle une place dans vos portefeuilles ?

Au quatrième trimestre 2011, la croissance économique indienne, à 6,1 %, a été la plus réduite depuis 2009.

 

En cause, le ralentissement de l’économie européenne et mondiale, qui a pesé sur le secteur manufacturier et la performance indienne. Mais aussi les hausses de taux consenties par la banque centrale indienne. Inquiète de l’inflation, qui avait atteint 10,1 % en septembre 2011, elle a fait passer ses taux directeurs de 6,25 % à 8,5 %, ramenant ainsi l’inflation en janvier au taux acceptable de 5,3 %.

 

Mais à ce taux proche de 6 %, la croissance indienne est tout simplement proche de son potentiel réel (c’est-à-dire du niveau qu’elle peut atteindre sans surchauffe). Pour faire mieux de manière régulière, l’Inde devra réformer les lois qui régissent son marché, améliorer son infrastructure et parier dans l’éducation d’une main-d’œuvre nombreuse, mais peu qualifiée.

 

Cela étant, les autorités monétaires de Delhi ont la marge nécessaire pour revenir à des baisses des taux, pour stimuler l’économie. Une croissance de 7 % est donc envisageable en 2012 et le pays garde un très beau potentiel pour le long terme.

 

Globalement, pour des investisseurs peu opposés au risque, les sicav d’actions indiennes peuvent être conservées dans un portefeuille diversifié, établi pour le long terme.
Parmi ces sicav, nous conseillons l’achat de Franklin India Fund A EUR.

Partagez cet article