Analyse
L’économie allemande retrouve des couleurs il y a 5 ans - jeudi 10 mai 2012

Bonne nouvelle pour l’Europe. Mais faut-il investir en Allemagne ?

Exportations, emploi, demande interne : l’Allemagne se porte de mieux en mieux. Sa Bourse est cependant globalement chère et ne renferme que peu d’opportunités d’achat, comme par exemple Deutsche Post.

En mars, les exportations allemandes vers la zone euro ont reculé de 3,6 % mais ont augmenté de 6,1 % vers le reste du monde, de sorte qu’elles ont été globalement en hausse pour le troisième mois consécutif.

Le surplus de sa balance commerciale a encore augmenté et atteint 17,4 milliards d’euros. L’économie teutonne semble bien capable d’éviter la récession qu’ont connue bon nombre d’économies européennes au premier trimestre.

L’évolution favorable du taux de chômage (au plus bas depuis la réunification) et les hausses des salaires permettent en outre aux ménages de partager les fruits de la croissance. Cela redynamise l’ensemble de l’économie, comme en témoigne l’évolution favorable du secteur industriel.

Et ce renforcement du pouvoir d’achat du consommateur allemand, et donc de la demande allemande, peut bénéficier à d’autres pays d’Europe, où l’activité économique est freinée par l’austérité imposée et par la force de l’euro face à la plupart des autres grandes devises, qui inhibe les exportations vers l’extérieur de la zone euro.

 

Partagez cet article