Analyse
Les taux espagnols au plus haut il y a 5 ans - mardi 26 juin 2012

Le pays devra-t-il crier au secours ?

Les taux d’intérêt réclamés par les investisseurs pour financer l’Espagne à dix ans ont dépassé les 7 % en cours de semaine passée, ce qui pourrait forcer le pays à demander, non pas une simple aide pour financer son secteur financier, mais une aide plus lourde, destinée à financer l’ensemble de sa dette publique, à l’instar de la Grèce, de l’Irlande ou du Portugal.

Même si la probabilité d’un achat direct de la dette sur les marchés secondaires par le Fonds européen de stabilité européenne et le Mécanisme européen de stabilité a ensuite calmé le jeu, la situation reste tendue.

 

Partagez cet article