Analyse
Faut-il encore acheter des couronnes suédoises ? il y a 5 ans - jeudi 5 juillet 2012

La Riksbank suédoise a choisi de laisser ses taux directeurs inchangés à 1,5 %.

Les obligations en couronne suédoise constituent selon nous un refuge intéressant en ces temps de crise dans la zone euro. Nous en incluons bon nombre dans nos portefeuilles et vous conseillons notamment KBC Renta Sekarenta (Distribution).
Quant à la Bourse de Stockholm, elle devrait encore profiter du dynamisme de la plus grande économie scandinave. Nous incluons des sicav d’actions suédoises dans nos portefeuilles neutres et dynamiques et vous conseillons notamment
SSgA Sweden Index Equity Fund.

 

Après deux baisses de taux l’hiver dernier, Stockholm campe sur une politique plus attentiste. Dans un premier temps, les signes de reprise de l’économie mondiale rendaient superflues de nouvelles baisses des taux. Et aujourd’hui, même si l’économie suédoise ralentit, la croissance reste présente.
Face à cette prise de position de la banque suédoise, l’euro se négocie à ±8,70 SEK. Un niveau qui n’a plus été constaté depuis 2000 et 2001. A ce niveau toutefois, la couronne reste sous-évaluée face à l’euro, assurant ainsi à la Suède un avantage compétitif par rapport à ses partenaires européens. Comme l’inflation reste contenue, personne en Suède ne souhaite voir un renforcement de la couronne. La Riksbank veille dès lors à ne pas offrir des taux trop intéressants par rapport à ceux qu’offre la BCE. Car un différentiel trop important donnerait un solide coup de pouce à la couronne locale, déjà avantagée, dans le contexte actuel de cirse de l’euro, par la solidité des finances publiques suédoises
Maintenant que la BCE décide de réduire ses taux directeurs, la Riksbank pourrait être obligée de suivre, pour ne pas se priver de l’avantage compétitif de ses exportations.

Partagez cet article