Analyse
Gain de 17 % sur un compte en yuan chinois il y a 5 ans - jeudi 26 juillet 2012

Un an après avoir ouvert un compte en yuan à la Bank of China, nous avons récupéré notre avoir. Nous voulions savoir si la clôture serait simple et rapide et connaître ce que ce dépôt avait rapporté.

Il y a un peu plus d’un an, nous avions poussé la porte de la filiale bruxelloise de la Bank of China pour y ouvrir un compte. Nous estimions alors qu’un placement en yuan pouvait être intéressant, compte tenu de la sous-évaluation chronique de cette devise. La Bank of China venait juste de s’installer chez nous et nous voulions savoir dans quelle mesure un dépôt chez elle était possible et intéressant. Il y a quelques jours, nous avons retiré l’essentiel du dépôt. L’employé n’a fait aucun problème avec notre demande et nous a laissé la possibilité de retirer le montant en liquide, ou de le verser sur un compte, avec des frais de 2 euros.

 

Haut rendement

Le montant que nous avons ainsi retiré était de 17,4 % supérieur au montant déposé. Un rendement obtenu en grande partie par un effet de change. Lors de notre dépôt en juillet 2011, 1 yuan permettait de recevoir 0,1091 EUR. Au moment du retrait, 1 yuan permettait de récupérer environ 0,12 euro. Car le yuan peut fluctuer dans une fourchette étroite par rapport à un panier d’autres devises. Une fourchette que, depuis plusieurs années, les autorités chinoises élargissent peu à peu, pour obtenir une moindre sous-évaluation de leur devise. Au cours des douze mois écoulés, le yuan s’est réévalué par rapport à ce panier. Le dollar américain étant la devise la plus importante du panier et l’euro ayant perdu sur les douze derniers mois 14 % face au dollar, le yuan s’est sérieusement apprécié par rapport à l’euro, ce qui a procuré la plus grosse partie de notre rendement. A part cela, le dépôt a bénéficié d’une petite rémunération en intérêts de ±0,7 % net.

 

Encore intéressant ?

Si vous détenez un compte en yuan, ne concluez pas que vous devez le clôturer. Nous tablons sur la poursuite de la hausse du yuan, qui reste légèrement sous-évalué par rapport à l’euro. De plus, compte tenu de la situation de crise dans la zone euro, notre devise peut à tout moment prendre des gifles, de sorte que les devises étrangères s’apprécieraient par rapport à elle. Nous pensons en outre que l’économie chinoise, en dépit de son ralentissement actuel, est encore appelée à croître sensiblement à moyen terme. Un placement en yuan reste donc envisageable, à condition d’avoir de la patience et de savoir résister aux fluctuations .Pas de souci en outre en ce qui concerne la sécurité des dépôts. La filiale bruxelloise dépend directement de Bank of China Luxemburg qui a son siège depuis 1991 au Grand-Duché, bénéficie des agréments de l’organisme de contrôle luxembourgeois et de son système de garantie.

Partagez cet article