Analyse
L’inflation, comment s’en protéger ? il y a 5 ans - vendredi 7 septembre 2012

L’inflation augmente plus rapidement que prévu en Belgique. Les dernières prévisions font état d’une augmentation des prix de 2,9 % en 2012. Cette hausse a des conséquences pour les épargnants.

Erosion du capital

L’inflation affecte l’épargnant : elle érode la valeur de son capital. Imaginons que vous économisiez pour constituer un capital retraite de 100 000 euros. Dans un certain nombre d’années, ce capital ne vous permettra plus de vous offrir la même chose qu’aujourd’hui.

 

Si, dans le futur, l’inflation devait être contenue à 1 %, dans 15 ans p.ex., vous pourriez acheter avec ces 100 000 euros l’équivalent d’un peu plus de 85 000 euros aujourd’hui. Mais si l’inflation devait exploser à 5 %, ce montant descendrait à moins de 50 000 euros. Votre argent perdrait alors plus de la moitié de sa valeur, à cause de l’inflation. Chez nous, à long terme, on s’attend à une inflation annuelle moyenne de 2,5 %.

 

Comment se protéger ?

Si le compte d’épargne est devenu incontournable aujourd’hui, y placer toutes vos économies n’est pas la panacée. Les meilleurs comptes offrent un rendement dépassant à peine 2 %, soit moins que l’inflation attendue.
Accédez ici aux meilleurs comptes

 

Un portefeuille de placements bien diversifié constituera un bon rempart contre l’inflation. Ne perdez pas de vue les actions ou les sicav investies en actions. Certes, ces dernières années, elles ont laissé un goût amer à de nombreux investisseurs. Pourtant, elles offrent encore le meilleur potentiel de hausse à long terme, à qui peut se permettre de prendre quelques risques.
Accédez ici à nos portefeuilles de placements

 

Enfin, certains placements offrent une protection contre l’inflation. Il en va ainsi des sicav d’obligations liées à l’inflation. Le coupon des obligations et/ou le capital remboursé à l’échéance augmentent au même rythme que l’inflation. Séduisant, à titre de diversification, pour qui veut limiter autant que possible les risques.
Découvrez ici les sicav que nous conseillons

Partagez cet article