Analyse
Franc suisse : cela vaut-il la peine ? il y a 4 ans - mercredi 17 octobre 2012

Faut-il acheter une sicav d’obligations en franc suisse ? Le franc suisse n’est-il pas arrimé à l’euro ? La banque centrale suisse ne fait-elle pas tout pour maintenir ce lien ? D’autant que le rendement des obligations en franc suisse est plutôt chiche.

La Suisse reste une valeur sûre, les obligations libellées dans sa devise sont peu volatiles et ne renferment quasi aucun risque. Des caractéristiques à ne négliger en aucun cas.
Nous conseillons les obligations de l’Etat suisse dans nos portefeuilles
défensif  et neutre à 10 ans, à concurrence de 5 % maximum de votre avoir total.
Vous pouvez y investir au travers de la sicav
KBC Renta Swissrenta (distribution) qui investit quasi-exclusivement dans des émissions facilement négociables et sûres.

 

Si la crise au sein de la zone euro devait connaître de nouveaux rebondissements, les investisseurs (institutionnels) auraient tôt fait de se réfugier dans les sommets alpins…
En outre, en cas de nouveau gros problèmes de la zone euro, il n’est pas du tout certain que le franc suisse pourrait maintenir sa liaison à la monnaie unique. Le taux de change ne peut en aucun cas passer sous la barre de 1,20 franc suisse pour 1 euro. Certes, la banque centrale suisse dispose de confortables moyens. Mais elle ne peut pour autant intervenir indéfiniment, surtout si la pression augmente. A court terme, nous ne tablons pas sur un tel scénario. Mais à plus long terme, l’occurrence ne peut être exclue.

 

Certes, compte tenu du faible niveau des taux et du lien entre l’euro et le franc suisse, un investissement dans des obligations de la confédération helvétique ne va pas vraiment stimuler le rendement de votre portefeuille. Mais il lui offrira un matelas de sécurité plus confortable, permettant de limiter le niveau de risque global de vos avoirs.

 

Partagez cet article