Analyse
BCE : après le SMP, voici les OMT il y a 4 ans - vendredi 2 novembre 2012

Depuis que Mario Draghi est à la tête de la BCE, celle-ci intervient beaucoup plus souvent sur les marchés. Toutes ces interventions se voient attribuer une appellation bien précise.

SMP

La BCE a lancé en 2010 le ‘Secondary Market Program’ (SMP). Objectif : acheter des obligations d’Etat, en augmenter la liquidité et évacuer la pression excessive du marché qui pousse les taux à la hausse. Mais le SMP, trop parcimonieux, s’est révélé inopérant lorsque les pays de la périphérie européenne ont sombré dans le marasme que l’on sait.

 

La BCE a donc décidé d’arrêter les frais et de franchir un pas supplémentaire avec un nouvel outil, les ‘Outright Monetary Transactions’ (OMT) depuis septembre dernier.

 

OMT

Ce programme lui permet d’acheter des obligations d’Etat de manière illimitée sur le marché secondaire, plus particulièrement des emprunts de trois ans et moins. Son but est de contrôler les taux d’intérêt. Mais cette intervention revient en fait pour la BCE à créer de la monnaie. Pour neutraliser cette création de monnaie, les banques doivent lui confier une partie de leurs liquidités.

Partagez cet article