Analyse
Chiffres encourageants aux Etats-Unis il y a 4 ans - mardi 6 novembre 2012

Pour l’emploi, la consommation et l’immobilier…

Nous portons le poids des actions américaines dans notre portefeuille neutre à 10 ans de 20 à 25 %.

 

Emploi et consommation

Aux Etats-Unis, malgré les 171 000 postes de travail créés en octobre, le taux de chômage a atteint 7,9 % de la population active, contre 7,8 % en septembre. En cause, l’amélioration conjoncturelle qui incite davantage d’Américains à rechercher un emploi. Sur un an, le nombre d’employés a augmenté d’un peu plus de 3 millions d’unités pour atteindre 143,4 millions. Une bonne nouvelle pour l’économie puisque ce taux d’emploi en hausse dope la consommation des ménages, même si la progression des salaires reste modeste (+0,9 % sur un an).

 

Immobilier

En outre, les prix de l’immobilier américain sont orientés à la hausse. En août, l’indice Case-Shiller – qui mesure l’évolution des prix de l’immobilier résidentiel dans vingt grandes zones urbaines des Etats-Unis – a grimpé de 2 % sur un an. Les prix, au plus bas depuis 2003, les taux d’intérêt sur les prêts hypothécaires, extrêmement faibles, et la petite amélioration du marché de l’emploi semblent inciter les Américains à revenir timidement vers l’immobilier. Après avoir crû de 2 % au troisième trimestre, l’économie américaine semble bien placée pour continuer à croître à un rythme modéré. Et ce n’est pas l’ouragan Sandy qui y changera quelque chose. Son impact sur l’économie américaine devrait être négligeable.

Partagez cet article