Analyse
La semaine sur les marchés il y a 4 ans - vendredi 7 décembre 2012

Si les Bourses européennes ont pris un peu de hauteur cette semaine, le Bel 20 a lui souffert de la chute de GDF Suez (-12 %), qui a revu à la baisse ses prévisions de bénéfice.

Bourses

Le sentiment que le plus dur est passé dans la zone euro et l’espoir d’un accord sur le mur fiscal aux Etats-Unis (« fiscal cliff ») ont permis aux Bourses européennes de prendre un peu de hauteur. Mais rien de spectaculaire pour autant. Les investisseurs donnent le sentiment de ne pas vouloir s’engager trop en avant. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) a réduit sa fourchette d’estimation pour la croissance de l’économie européenne en 2013 à un niveau rencontrant notre propre estimation (récession de 0,3 %). La BCE a laissé son principal taux inchangé à 0,75 %.

 

Vendredi midi, le gain hebdomadaire du Stoxx Europe 50 se monte à 1,2 %. Le S&P 500 cède 0,2 %. La baisse est plus nette pour le Nasdaq (-0,7 %). L’indice technologique souffre de la chute d’Apple (-6,5 %, conservez).

 

Le secteur bancaire (+1,7 %) a de nouveau progressé, fort de la baisse du risque perçu.
Suite à la mise en garde sur les résultats de GDF Suez (-11,6 %), le secteur des services aux collectivités cède 0,4 %. A l’image des télécoms, le secteur est à la recherche d’un nouveau modèle de croissance.

 

Quelles sont les actions dans l’actualité ?

Dans le monde
GDF Suez (achetez) revoit à la baisse ses prévisions de bénéfice pour 2013 et 2014 en raison de la morosité de la demande en gaz et électricité en Europe.
EADS (vendez) va simplifier son actionnariat, donnant ainsi plus de liberté au groupe pour se développer. A voir dans les faits.
Apple (conservez) continue de susciter des interrogations sur sa capacité à défendre sa haute rentabilité.
HSBC (conservez) vend sa participation de 15,6 % dans le chinois Ping An à un bon prix.

 

En Belgique
Le Bel 20 a clôturé la semaine en perte. Vendredi midi, le baromètre boursier bruxellois indiquait une perte de 1 % environ. Une perte due cependant essentiellement au français (!) GDF Suez lequel a perdu quelque 12 % sur la semaine.
L’assureur Ageas (conservez) a profité de la baisse des taux obligataires belges. Mais il reste poursuivi par son passé. Après la mise en examen de trois dirigeants de Fortis la semaine passée pour manipulation de cours, escroquerie et faux en écriture, deux autres grosses pointures ont été inculpées cette semaine, de sorte que c’est toute l’ancienne équipe dirigeante qui est mise sur la sellette. Pour le moment, Ageas reste épargné, mais cela pourrait rapidement changer. En raison de ces risques liés au passé, nous nous contentons de conserver.
CFE (conservez), propriétaire pour moitié du dragueur DEME, a profité de l’offre hostile du groupe de dragage néerlandais Boskalis sur l’armateur néerlandais Dockwise. De quoi raviver peut-être les spéculations sur une offre sur DEME (pas pour tout de suite selon nous).
Bekaert (conservez) a finalement poursuivi le mouvement de reprise entamé la semaine précédente.
L’actionnaire familial majoritaire de VPK Packaging (acceptez l’offre) a, avec son offre publique d’acquisition, ramené en son sein près de 99 % des actions. L’offre est rouverte du lundi 10 décembre au mercredi 9 janvier (y compris). Une offre de reprise suivra.

 

A surveiller

– Mardi 10 décembre : réouverture de l’offre sur VPK Packaging (33 EUR) jusqu’au 9 janvier 2013 y compris.
– Mardi 11 décembre : indice ZEW (perception des investisseurs de l’économie allemande). Balance commerciale américaine en octobre.
– Mercredi 12 décembre : production industrielle de la zone euro en octobre.
– Vendredi 14 décembre : fin de la période de choix pour le dividende intérimaire de Befimmo.

Partagez cet article