Analyse
Economie américaine : contraction trimestrielle il y a 4 ans - jeudi 31 janvier 2013

Petite douche froide pour l’économie américaine : au quatrième trimestre 2012, la croissance a baissé de 0,1 % face au trimestre précédent.

Si l’entrée en contraction de la première économie mondiale est surprenante, elle peut également s’avérer temporaire.
Les actions américaines, qui offrent des rendements supérieurs à ceux de la zone euro mais également une volatilité inférieure, restent incontournables au sein de
nos portefeuilles, que ce soit au moyen d’actions individuelles ou de sicav.

 

Le recul constaté est dû surtout à la forte baisse des dépenses publiques (-15 % pour le gouvernement fédéral) et notamment de celles du secteur de la défense (-22 %). Il est vrai que, au troisième trimestre, pour la première fois depuis 2010, ces dépenses publiques avaient augmenté (à la veille des élections présidentielles…).

 

Les exportations ont été l’autre point faible : dans le vert depuis le premier trimestre de 2009, elles ont soudainement reculé de 5,7 % l’automne dernier.

 

Enfin, si les dépenses des ménages se portent plutôt bien (+2,2 %) l’investissement privé souffre (-0,6 %) et ce n’est pas l’incertitude concernant le mur budgétaire qui y arrangera quoi que ce soit.

 

Il semble donc plausible que ce chiffre, très pénalisé par le commerce extérieur et la baisse des stocks, soit par la suite revu à la hausse. Nous attendons pour 2013 une croissance similaire à celle de l’ensemble de 2012 (+2,2 %). C’est certes loin des taux de croissance du passé, mais l’économie américaine reste nettement plus dynamique que la zone euro dans son ensemble.

Partagez cet article