Analyse
Aux Etats-Unis, le secteur de la construction est en pleine forme il y a 4 ans - jeudi 7 mars 2013

Il est en passe d’avoir digéré la dernière crise du secteur immobilier.

Nous prévoyons que l’économie américaine va poursuivre sa reprise et que le chômage va diminuer. Des facteurs qui influencent directement la bonne santé du secteur de la construction. Mais le plus grand danger, c’est que la Federal Reserve mette fin à ses mesures de soutien, ce qui ferait grimper les taux det rendrait les prêts hypothécaires plus lourds. Quant aux sociétés du secteur cotées en Bourse, leur cours intègre de plus en plus les bonnes nouvelles, de sorte que leur potentiel de hausse s’est réduit.
Jusqu’ici, nous conseillons néanmoins toujours des investissements sur les Bourses américaines (voyez
nos portefeuilles), soit au travers de sicav, soit dans des actions individuelles.

 

Quelle reprise pour le secteur ?

Depuis tout un temps déjà, les chiffres macro-économiques en provenance des USA et concernant la construction d’habitations affichent une belle amélioration. L’indice concerné, le S&P Homebuilders Index, composé de toutes les grandes sociétés américaines du secteur (Toll Brothers, Pulte Group, H.R. Horton…), s’est solidement redressé depuis 2008, année de la grande crise immobilière des USA. A l’époque, le secteur de la construction était quasi à l’arrêt, vu l’offre de maisons à vendre qui s’était faite énorme en un rien de temps. Les entreprises de construction ont alors été acculées à faire de sérieuses économies. Les plus faibles n’ont pas résisté, mais les plus solides en sont sorties renforcées. L’indice a ainsi réussi la performance de quasi récupérer son niveau d’avant la crise.

 

Pourquoi une telle prestation ?

C’est surtout la politique monétaire de la Federal Reserve qui a permis la renaissance du secteur. Depuis des années, la banque centrale achète des obligations d’Etat à long terme, qui servent de référence pour les taux hypothécaires, pour maintenir ceux-ci aussi bas que possible. Le citoyen peut donc emprunter à bon compte. En outre, la situation économique générale des USA s’est améliorée. Le chômage a reculé et la consommation s’est reprise. L’Américain peut dès lors envisager à nouveau la construction de son logement.

Partagez cet article