Analyse
Nouveau record de chômage dans la zone euro il y a 4 ans - mercredi 3 avril 2013

Au mois de février, le taux de chômage dans la zone euro a atteint les 12 %; le chômage des moins de 25 ans est de 23,9 %.

Pour vos placements, nous conseillons toujours de rester globalement en dehors de la zone euro et de privilégier les Etats-Unis, où vous pouvez investir en actions ou en sicav d’actions, à condition d’adapter votre portefeuille à votre profil.

 

En ce qui concerne l’emploi, la convergence européenne est loin d’être une réalité et les écarts ne cessent de grandir : alors qu’en Allemagne, le taux de chômage est resté à 5,4 % depuis l’été dernier, la plupart des économies de la zone euro ont vu leur taux de chômage augmenter. C’est le cas des pays concernés par la crise de la dette tels que l’Espagne (où le taux est passé sur la même période de 25,5 % à 26,3 %), l’Italie (de 10,6 % à 11,6 %) et le Portugal (de 16,2 % à 17,5), mais aussi de la France (de 10,3 % à 10,8 %), des Pays-Bas (de 5,3 % à 6,2 %) et de la Belgique (de 7,6 % à 8,1 %).

Ce n’est pas de nature à rassurer le consommateur.

Et comme au niveau des Etats, la priorité imposée est l’assainissement des comptes publics, la faible demande n’incite pas les entreprises à investir et l’économie reste condamnée à la récession. Nous n’attendons pas de croissance économique avant 2014. Et il s’agira d’un taux très faible, (moins de 1 %).

Face à cela, l’économie américaine est nettement plus porteuse. Certes, on peut critiquer la manière (la croissance est obtenue grâce à des déficits très importants et à la planche à billets qui assure des taux très bas pour tout le monde). Mais le résultat est là. Le chômage américain est aujourd’hui à 7,7 % contre 10 % en 2009. Sur la même période, celui de la zone euro est passé de ±10 % à 12 %.

 

Partagez cet article