Analyse
Baisse des taux américains à 30 ans : pourquoi ? il y a 4 ans - jeudi 2 mai 2013

Ces deux derniers mois, le taux américain à 30 ans a pris une sérieuse gifle.

La récente baisse du taux américain a rendu les emprunts d’Etat américains trop chers et leur rendement trop faible. En revanche, les Bourses américaines offrent d’intéressantes opportunités. C’est sans conteste le moment d’y investir. Certes, l’économie américaine se redresse avec lenteur et le parcours est semé d’embûches. Mais il est indéniable que le mouvement est amorcé et se poursuivra.
Voyez nos conseils d’achats d’
actions et de sicav d’actions américaines (conseillées à hauteur de 25 % dans notre portefeuille de base).

 

Pourquoi le taux à 30 ans a-t-il chuté ?

Depuis le début du mois de mars, le taux américain à 30 ans est passé de 3,30 % à 2,85 %, une baisse plutôt spectaculaire pour un taux qui sert de référence pour les crédits hypothécaires aux USA. En cause, les mauvais indicateurs économiques publiés ces dernières semaines aux USA (notamment le ralentissement de la création d’emplois), en Chine (croissance décevante) et en Allemagne (recul de l’activité industrielle). Des annonces suite auxquelles les actifs à risque ont été moins prisés, orientant ainsi les investisseurs vers des placements plus sûrs, et notamment les emprunts d’Etat américains. De plus, beaucoup d’investisseurs ont aussi quitté leurs positions en or, entre autres au profit des emprunts d’Etat.

 

Que se passera-t-il si la Federal Reserve relève ses taux ?

C’est la question clé. Cela devra bien arriver un jour ou l’autre. Certains membres de la Fed ont d’ailleurs déjà laissé subtilement entendre que l’institution modifierait progressivement sa politique monétaire. Cela signifie dès lors, qu’à terme, la Fed réduira les achats d’obligations d’Etat qu’elle consent pour soutenir le marché, maintenir ainsi les taux à un niveau peu élevé et stimuler l’économie (surtout au travers de l’immobilier). Un revirement de politique monétaire pousserait les taux à la hausse. Mais nous n’en sommes pas encore là. Tant que l’inflation reste sous contrôle et que le moteur économique ne tourne pas à plein régime, la Fed n’a pas de raison de changer vraiment son fusil d’épaule. Le taux à 30 ans pourrait donc encore rester bas pour un temps.

Partagez cet article