Analyse
Nouvelle baisse du taux directeur en Australie il y a 4 ans - mardi 14 mai 2013

Le loyer de l’argent n’a jamais été aussi faible.

Longtemps une devise incontournable, le dollar australien reste à éviter à cause de sa forte surévaluation.

 

Pour la septième fois en 19 mois, les autorités monétaires australiennes ont réduit leur taux directeur. Désormais à 2,75 %, le loyer de l’argent n’a jamais été aussi faible. Le précédent record (2,89 %) datait de janvier 1960.

 

Les autorités australiennes justifient leur action par une croissance légèrement inférieure au potentiel du pays et un taux de chômage en hausse. Avec une croissance annuelle de 3,1 % et un taux de chômage à 5,5 % de la population active, la situation australienne est pourtant très satisfaisante. En fait, derrière le discours officiel, se cache la volonté d’affaiblir un dollar australien qui reste nettement surévalué sur le marché des changes et qui pénalise le commerce extérieur.

 

Si la force du dollar n’empêche pas le secteur minier de prospérer (grâce à la forte demande chinoise), l’industrie manufacturière, elle, est en souffrance. Les autorités australiennes veulent donc rééquilibrer plus harmonieusement la structure économique du pays.

Partagez cet article