Analyse
Zone euro : chômage élevé, inflation faible et récession il y a 4 ans - jeudi 2 mai 2013

Avec une situation économique qui se détériore et une inflation sous contrôel, la pression s’accroît pour que la Banque centrale européenne assouplisse davantage sa politique monétaire.

Chômage

Le taux de chômage pour l’ensemble de la zone euro a atteint un nouveau sommet historique en mars, à 12,1 %.
En mars, 62000 personnes sont venues grossir les rangs des chômeurs européens.
Au cours des douze derniers mois, le chômage a frappé 1,723 millions d’Européens supplémentaires.
Aujourd’hui, les pays partageant la monnaie unique comptabilisent plus de 19 millions de sans emploi.
Ils étaient moins de 12 millions avant la crise.
C’est en Grèce (27,2 %), en Espagne (26,7 %) et au Portugal (17,5 %) que les taux de chômage sont les plus élevés. A l’autre bout de l’échelle, l’Autriche et l’Allemagne connaissent quasiment le plein emploi avec un taux de chômage de respectivement 4,7 % et 5,4 %.
Pour les jeunes de moins de 25 ans, le taux de chômage dans la zone euro est de 24 %.

 

Inflation

Du côté des prix, la modération est de mise avec une inflation tombée à seulement 1,2 % en avril contre 1,7 % en mars et 2,6 % en avril de l’année dernière.

 

Récession

Les conditions économiques se sont de nouveau dégradées en avril d’après l’enquête de la Commission européenne. La récession, initialement limitée aux pays durement touchés par la crise de la dette, affecte désormais l’ensemble des pays européens.

Partagez cet article