Analyse
La semaine sur les marchés il y a 4 ans - vendredi 21 juin 2013

Les Bourses ont accueilli avec inquiétude les propos du président de la Banque centrale américaine. Le S&P 500 et le Stoxx Europe 50 accusent sur la semaine des reculs de ±2 %. Le Bel 20 a aussi perdu des plumes.

Dollar gagnant

Si la tendance vers une baisse du chômage américain se poursuit, la Fed réduira ses interventions. Cela inquiète les Bourses. Par ailleurs, des indicateurs de la production manufacturière en Chine sont au plus bas depuis neuf mois, les matières premières ont décroché et le secteur des non-ferreux a bien souffert.
Le dollar américain a été le grand gagnant. La perspective de la fin du recours à la planche à billets et la hausse des taux des obligations d’Etat américaines (taux à 10 ans passé à 2,4 %) ont incité les américains à rapatrier leurs capitaux.
L’euro a perdu quelques plumes. Les devises émergentes et/ou liées aux matières premières ont été affectées : le dollar australien est au plus bas depuis trois ans, la banque centrale indienne a dû soutenir sa roupie et le Brésil son real. Même la couronne norvégienne a souffert. L’or a perdu 6,5 % pour revenir en dessous de la barre des 1300 USD l’once.

 

Actions

– Les valeurs financières ont souffert des inquiétudes suscitées par la Fed. Nous ne conseillons pas l’achat de valeurs bancaires. Dans l’assurance, nous restons acheteurs d’AXA, Aegon, Zurich Insurance et Delta Lloyd.
– Le secteur automobile européen a reculé à l’annonce du recul des ventes de voitures neuves en mai (elles sont à leur plancher depuis 20 ans !). Aucune action du secteur ne mérite un achat. Conservez Daimler, Peugeot et Renault.
– Le secteur télécom européen a perdu plus d’1 %, malgré la rumeur d’une offre d’AT&T (achetez) sur Telefonica (conservez), qui ne serait pas du goût du gouvernement espagnol. France Telecom (achetez), dont le PDG garde son poste malgré ses ennuis avec la justice, a repris des couleurs mais reste exagérément sanctionnée. Mobistar (vendez) a enregistré un bref sursaut suite aux déclarations du patron de Free (France) qui se dit intéressé par le marché belge. Rien n’y est pourtant à vendre. Ne spéculez pas.
– Le conseil d’administration d’Abbott (conservez) a approuvé un nouveau plan de rachats d’actions.
– AB InBev (vendez) souffrira de la dévaluation du real et des troubles sociaux brésiliens.
– Pour IBA (vendez), l’impact de l’issue positive de ses deux gros litiges a été très temporaire.
– Pour Thrombogenics (vendez), les vendeurs à découvert détiennent à présent 10 % des actions, un nouveau record; attendez d’y voir plus clair sur les ventes du Jetrea.
– L’IPO de bpost (achetez) est un succès. Aux premières cotations le 21 juin, le cours avoisinait 14,90 EUR. A ce niveau le dividende attendu offrira un rendement de 5 % net.
– Cardio3 Biosciences va faire son entrée en Bourse, pour récolter 21 millions et boucler les études relatives à l’usage de cellules souches pour reconstituer le tissu cardiaque; pari à haut risque; restez à l’écart.

 

A l’agenda

– Lundi 24 : indice Ifo en Allemagne, enquête de conjoncture pour le mois de juin en Belgique, détachement du dividende de STMicroelectronics
– Mardi 25 : commandes de biens durables aux USA, résultat annuel de Colruyt, production industrielle en Belgique, réunion des investisseurs de Nasdaq OMX
– Mercredi 26 : assemblée générale de Gimv, détachement du dividende de Xerox
– Jeudi 27 : conseil européen consacré à la politique économique, détachement du dividende de Mondelez, paiement du dividende d’Enel
– Vendredi 28 : inflation au Japon

Partagez cet article