Analyse
Le Japon franchit une nouvelle étape il y a 4 ans - mercredi 2 octobre 2013

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a franchi une nouvelle étape dans son ambitieux programme pour sortir son pays du marasme.

Shinzo Abe a déjà été l’artisan d’une politique monétaire accommodante, qui a fait chuter le yen, sorti le pays de la déflation et relancé la machine économique. A présent, il s’attaque à l’assainissement des finances publiques, via une hausse de la TVA. Une stratégie risquée, mais indispensable. . Consacrez 5 % de votre portefeuille à des sicav d’actions japonaises

 

Avec une dette publique qui atteindra pratiquement 245 % du PIB à la fin de l’année, l’assainissement des finances publiques s’annonce ardu. Pour faire rentrer rapidement de l’argent dans les caisses, il faut augmenter la TVA de 5 % à 8 % (en avril) et la porter à 10 % ultérieurement. Les autorités estiment que l’économie est aujourd’hui assez solide pour supporter cette ponction sur le pouvoir d’achat. C’est un pari risqué mais indispensable.

Certes, si l’économie japonaise a effectivement t rebondi, la situation reste fragile. Le chômage est toujours faible mais a augmenté à 4,1 % en août (contre 3,8 % le mois précédent). La production industrielle a reculé de 0,7 % entre juillet et août. Ce recul, surtout imputable à des facteurs temporaires (mesures d’économie d’électricité imposées par la fermeture des centrales nucléaires) montre que tout n’est pas parfait dans l’Archipel.

Toutefois, la consommation des ménages semble assez robuste pour supporter une hausse de la TVA. Les ventes de détail ont bondi de 0,9 % entre juillet et août et affichent une croissance annuelle de 1,1 %.

 

Partagez cet article