Analyse
Statu quo monétaire dans la zone euro il y a 3 ans - mardi 8 octobre 2013

Vu la fragilité de la reprise, les perspectives de croissance de la zone euro restent orientées à la baisse.

La BCE confirme le caractère durable de sa politique accommodante (faible taux directeur) et se tient prête à injecter des liquidités.
Nous n’investissons toujours que très peu dans la zone euro.
Pour vos placements, consultez notre rubrique «
Composez votre portefeuille ».

 

La Banque centrale européenne (BCE) a laissé son taux directeur inchangé à 0,5 %. Il est vrai que d’un côté, l’inflation est faible, à 1,1 % en septembre contre 1,3 % en août, et que de l’autre, l’économie européenne continue d’envoyer des signaux positifs. Le taux de chômage s’est ainsi établi à 12 % en août, contre un pic de 12,1 % au printemps, ce qui montre que le marché du travail a enfin cessé de se détériorer. Et pour le deuxième mois consécutif, le volume des ventes de détail a progressé en août (+0,7 %). L’évolution annuelle reste néanmoins négative, à -0,3 %.

Partagez cet article