Analyse
Une femme à la tête de la Fed il y a 4 ans - mardi 15 octobre 2013

Barak Obama a désigné Janet Yellen pour succéder à Ben Bernanke à la tête de la Réserve fédérale. Colombe ou faucon ?

Dès le 1er février 2014, c’est une femme qui présidera la plus puissante institution financière du monde. Une première pour la banque centrale des Etats-Unis.
Quoi qu’il en soit, à moyen terme, il faut se préparer à une hausse des taux.
Le mois d’août a donné un aperçu des victimes de la normalisation monétaire à venir.

Privilégiez les pays comme les USA ou la Chine et les actions les plus solides.
Au niveau obligataire, montrez-vous patient et attendez la hausse des taux

N’oubliez pas notre rubrique «
Composez votre portefeuille».

 

Brillante, clairvoyante, proche des gens, les qualificatifs élogieux pleuvent sur Janet Yellen. Surtout de la part de ceux qui voient en elle une colombe. Dans le langage monétaire, ce nom d’oiseau désigne les banquiers centraux préoccupés davantage par la croissance et l’emploi. Ils s’opposent aux faucons qui se focalisent sur l’inflation et prônent une politique monétaire plus stricte. Avec une colombe à la présidence, la Fed continuera chaque mois à déverser ses milliards de dollars et l’euphorie financière pourra se poursuivre.

C’est du moins ce que pensent les marchés qui ont favorablement accueilli la désignation de Yellen.

Mais au sein du comité de politique monétaire de la Fed, le vote de la présidente n’a pas plus de poids qu’un autre. La colombe devra donc composer avec les faucons de son équipe. Aussi préoccupée soit-elle par la croissance et l’emploi, Janet Yellen ne pourra pas oublier l’objectif de stabilité des prix. Face à la menace, une colombe peut se montrer agressive.

Et surtout, il faut se méfier des étiquettes. La nomination d’A. Greenspan avait été accueillie froidement par les marchés. Après 19 ans d’argent bon marché, tous regrettaient son départ. Un faucon peut devenir colombe et vice-versa. Avec ou sans Yellen, la Fed devra normaliser sa politique monétaire. L’argent abondant et bon marché aura une fin.

 

Partagez cet article