Analyse
Chômage australien : mauvaise surprise il y a 3 ans - vendredi 14 février 2014

En janvier, en Australie, le taux de chômage a grimpé à 6 % contre 5,8% en décembre. C’est son plus haut niveau depuis juillet 2003.

Le dollar australien est toujours surévalué face à l’euro, la Bourse de Sidney est correctement évaluée et les taux d’intérêt sur les placements en dollar australien sont faibles.
Rien ne plaide dès lors pour un investissement en Australie.
Pour répartir vos investissements, utilisez notre rubrique
Composez votre portefeuille.

 

Le plein emploi observé début 2008 en Australie (seulement 4 % de la population active était alors à la recherche d’un emploi), s’éloigne de plus en plus.
L’économie australienne souffre du ralentissement de la demande chinoise pour les matières premières, mais aussi de la force du dollar australien, qui pénalise sa compétitivité et donc son activité industrielle. General Motors, Ford et Toyota viennent ainsi tour à tour d’annoncer la fermeture d’usines en Australie, à cause d’une compétitivité trop mise à mal par la valeur du dollar australien. Ces décisions menacent 50 000 emplois.

 

Cette évolution défavorable du marché du travail renforce la probabilité d’un statu quo monétaire prolongé.

 

Aussi, malgré le boum immobilier qu’il faudrait modérer pour éviter la formation d’une bulle, le taux directeur restera à son minimum historique de 2,5 %, pour tenter d’affaiblir la devise.

Partagez cet article