Analyse
Inflation britannique et américaine il y a 3 ans - mardi 25 février 2014

Pas d’inquiétude pour les banques centrales.

Les Bourses britanniques et américaines, qui profitent de la reprise économique domestique et de la bienveillance des autorités monétaires, restent incontournables.
Vous pouvez toujours investir en
actions et sicav d’actions britanniques, ainsi qu’en actions et sicav d’actions américaines.
Voyez dans quelles proportions dans
nos portefeuilles.

 

Baisse de l’inflation au Royaume-Uni

Pour la première fois depuis novembre 2009, l’inflation, à 1,9 % en janvier, est inférieure à l’objectif de 2 % de la Banque d’Angleterre. Avec une inflation conforme aux attentes, une hausse du taux directeur n’est nullement à l’ordre du jour. Les 5 et 6 février, les neuf membres du Comité de politique monétaire ont d’ailleurs décidé unanimement de maintenir à 0,50 % le principal taux d'intérêt et à 375 milliards de livres le montant total du programme de rachats d'actifs épuisé en novembre 2012.

 

Inflation contenue aux USA

A 1,6 % en janvier contre 1,5 % en décembre, l’inflation US est parfaitement contenue et ne constitue pas une source d’inquiétudes pour la Réserve fédérale. Confirmant les attentes des marchés, la Fed continuera donc de réduire progressivement ses achats d’actifs financiers, mais une hausse du taux directeur n’est pas prévue avant 2015.

Partagez cet article