Analyse
Royaume-Uni : statu quo monétaire prolongé il y a 3 ans - jeudi 20 mars 2014

Publié ce 19 mars, le compte-rendu des débats entre les grands argentiers britanniques montre que le statu quo a été voté à l’unanimité.

Le taux directeur est maintenu au minimum historique de 0,5 % et ne devrait pas être augmenté ces prochains mois. Avec de plus une économie britannique qui redresse la tête, les actions et les sicav d’actions britanniques restent incontournables dans nos portefeuilles.

 

Le prérequis a toute hausse du loyer de l’argent, un taux de chômage revenu à 7 %, n’est de toute manière pas rencontré : en janvier, il est resté, à 7,2% comme le mois précédent.
Mais même avec un taux de chômage plus bas, la Banque d’Angleterre ne passera pas à l’action, tant que d’autres indicateurs ne se sont pas améliorés (p.ex. le taux d’utilisation des capacités de production).
Et la Banque d’Angleterre peut d’autant plus facilement privilégier le statu quo monétaire que l’inflation reste contenue (1,9 % en janvier) et que les attentes inflationnistes sont conformes à son objectif.

Partagez cet article