Analyse
Déficit commercial record au Japon il y a 3 ans - vendredi 25 avril 2014

En deux ans, le déficit commercial japonais a triplé.

Lors de l’exercice fiscal qui s’est terminé ce 31 mars, le Japon a enregistré le plus grand déficit commercial de son histoire, en hausse de 68,5 % par rapport au précédent exercice (au cours duquel il avait déjà explosé de 84,5 %...).
Nous conseillons cependant toujours de miser partiellement sur la faiblesse du yen en investissant une petite partie de votre avoir (5 %) en actions japonaises, au travers de la sicav
Aberdeen Global - Japanese Equity A2 JPY.

 

Les promesses du Premier ministre (redynamiser le commerce extérieur par la baisse du yen) n’ont pas été tenues. Car si les exportations ont redressé la tête (+10,8 %), les importations ont augmenté davantage (+17,3 %).

 

La progression du revenu des exportations provient surtout de l’effet devise.

 

Et tant la dépréciation du yen que la fermeture des centrales nucléaires (qui a décuplé les besoins en énergie), ont alourdi la facture énergétique. Le montant des achats de combustibles a grimpé de 15,2 % et représente un tiers des importations.

 

Sans le retour d’une forte demande mondiale (qui dynamiserait les ventes japonaises) et le redémarrage des centrales nucléaires (pour réduire les importations d’énergie fossile), le commerce extérieur restera fortement déficitaire.

 

Partagez cet article