Analyse
Hausse de la dette publique dans la zone euro il y a 3 ans - mardi 29 avril 2014

La réduction du déficit est trop timide pour stopper la hausse de l’endettement public.

Nous n’investissons toujours guère dans la zone euro.
Pour équilibrer vos placements, consultez
nos portefeuilles.

 

En 2013, pour l’ensemble des pays de la zone euro, le déficit public a reculé à 3 % du PIB, contre 3,7 % en 2012 et 4,1 % en 2011. A priori, les efforts d’assainissement budgétaire portent leurs fruits.

Mais, alors que la croissance reste très faible, la réduction du déficit est trop timide pour stopper la hausse de l’endettement public (92,6 % du PIB fin 2013, contre 90,7 % en 2012 et 66,2 % en 2007). Et derrière cette moyenne européenne, déjà peu réjouissante, se cachent des situations nationales encore plus dégradées. Les déficits restent ainsi particulièrement élevés en Grèce (12,7 % du PIB), en Irlande (7,2 %) et en Espagne (7,1 %). Et au niveau dette publique, les ratios de la Grèce (175 % du PIB), de l’Italie (133 %), du Portugal (129 %) et de l’Irlande (124 %) demeurent préoccupants.

 

Partagez cet article