Analyse
Rapprochement de Hong Kong et Shanghai il y a 3 ans - vendredi 11 avril 2014

La chine déplore la Chute de son commerce extérieur mais rapproche les Bourses de Shanghai et Hong Kong.

La nouvelle a été reçue avec enthousiasme à Hong Kong et à Shanghai.
Pas chères, les actions chinoises restent présentes dans
nos portefeuilles.
Même avec une croissance ne dépassant pas 5 % l’an, et vu que le yuan reste bon marché face à l’euro, la Chine reste intéressante dans le cadre d’un portefeuille diversifié.
Investissez-y via
Fidelity Funds - China Focus A EUR et GAM Star China Equity USD.

 

En mars 2014, par rapport à un an plus tôt, les exportations chinoises ont reculé de 6,6 % et les importations de 11,3 %. Mais les exportations de début 2013 avaient été dopées par des effets de calendrier et le recul des importations est quant à lui moins lié aux volumes qu’à la baisse des prix des matières premières (la Chine importe une même quantité à moindre prix).
Certes, le commerce extérieur chinois ne saurait plus être, comme par le passé, le seul moteur de croissance et le pays tarde à trouver des alternatives. Pékin a annoncé quelques stimuli. Mais un réel plan de relance n’est pas vraiment à l’ordre du jour.

 

Les investisseurs devront donc s’habituer à un taux de croissance moins fort que par le passé. Mais aussi à une Chine plus ouverte sur le monde.
En témoigne; l’annonce du lien entre les Bourses de Shanghai et de Hong Kong. En permettant aux investisseurs d’investir à Hong Kong jusque 10,5 milliards de yuan par jour via Shanghai et d’investir à Shanghai jusque 13 milliards de yuan par jour via Hong Kong, la Chine rapproche les deux marchés et permet à ses ressortissants d’investir dans un marché à la vocation mondiale. Cela améliorera la liquidité de ces deux marchés et pourrait, à terme, mener à la création d’un marché chinois unique.

Partagez cet article