Analyse
La BCE annonce toute une série de mesures il y a 3 ans - jeudi 5 juin 2014

Après une inflation de 0,7 % en avril, Eurostat annonce une inflation de 0,5 % seulement en mai, loin de l’objectif de la BCE. Celle-ci lance dès lors une série de mesures censées relancer l’inflation et la croissance.

Taux directeur

La BCE réduit son principal taux directeur, de 0,25 % à 0,15 %.

 

Prêt aux banques, taux négatifs

La BCE a réduit le taux que touchent les banques qui déposent leurs avoirs auprès d’elle de 0 à -0,10 %.
La BCE s’est aussi engagée à prêter aux banques des montants allant jusqu’à 7 % de leur portefeuille de prêts au secteur privé non-financier (hors prêts hypothécaires). Ces prêts, effectués à bon compte, pour une période prolongée (quatre ans) et à condition qu’ils ne soient pas utilisés afin d’acheter de la dette publique, devraient permettre d’injecter jusqu’à 400 milliards d’euros dans l’économie réelle.

 

Achats d’actifs ?

La BCE dit poursuivre des travaux exploratoires concernant l’achat d’actifs financiers liés à des actifs réels (tels que l’immobilier). Cela indique que la BCE continuera d’élargir l’arsenal d’outils à sa disposition et que les mesures annoncées pourraient ne pas être les dernières.

 

Chacun son rôle

Tout en annonçant ces mesures, la BCE incite le secteur bancaire et les décideurs politiques à jouer un rôle dans la reprise. Les banques en profitant des capitaux mis à leur disposition par la BCE. Les décideurs en diminuant les déséquilibres qui affectent leurs économies et en accélérant l’application des réformes structurelles nécessaires.


Partagez cet article