Analyse
Semaine en Bourse : lourde chute en Europe il y a 3 ans - vendredi 11 juillet 2014

Après la forte hausse des dernières semaines, les investisseurs ont pris leurs bénéfices.

Vendredi midi, le S&P 500 perdait environ 1 % par rapport à une semaine plus tôt, le Stoxx Europe 50 chutait de 3 % et le Bel 20 de 2,5 %.
A Lisbonne, la chute était même de plus de 10 %.
Sur le Nasdaq, les valeurs technologiques phare, comme Facebook, Twitter ou Amazon ont été délaissées.

 

Economie

La production industrielle a reculé en mai en Allemagne, en France et en Italie. La reprise européenne reste donc fragile. En l’absence de relèvement des perspectives de résultats pour 2014, les investisseurs pourraient être tentés de prendre largement leurs bénéfices.

 

Secteurs

– Le secteur du transport aérien a perdu 6,4 %, suite à l’annonce d’Air France-KLM, qui réduit sa prévision de marge bénéficiaire, pour cause de pressions sur les prix (le secteur n’est pas intéressant).
– Le secteur bancaire est de nouveau sous pression. Les inquiétudes sur la solidité de la banque portugaise BES ont fait craindre un effet de contagion. Le marché souffre aussi d’un risque judiciaire de plus en plus pressant. Après BNP Paribas (conservez), c’est Commerzbank qui pourrait payer une amende aux USA. Deutsche Bank (vendez) suivrait. La proximité des stress tests ajoute de la nervosité. Le secteur est au plus bas depuis sept mois. Mais restez à l’écart si le risque vous effraie.

 

Actions

– KBC (conservez) a souffert d’une décision controversée du gouvernement hongrois, qui l’a forcé à inscrire une provision de 0,39 EUR par action, relative à des prêts en devises étrangères au particulier hongrois; au final, l’affaire pourrait lui coûter bien plus (mais sans mettre en danger ses chances de rebond et de laisser derrière elle le souvenir de la crise).
– Barco (conservez) a lancé un avertissement sur son résultat 2014, douze jours avant la publication de son résultat semestriel; cela fait plusieurs mois que nous jugeons ses objectifs ambitieux; le cours est revenu au niveau atteint suite à la publication du résultat trimestriel décevant (fin avril).
– Euronav (conservez) a procédé au placement privé de 10 556 808 actions nouvelles (avec une décote de 3 %), pour financer (en complément de dettes), l’achat de quatre navires VLCC d’occasion, à des prix conformes au marché actuel; le groupe continue ses emplettes, face à un marché dont l’équilibre offre-demande se fait plus favorable aux armateurs; depuis début 2014, les prix des bateaux d’occasion ont augmenté d’un bon 20 %.
– Van de Velde (conservez) a publié des ventes semestrielles en forte hausse (+10,3 %) mais son incapacité à redresser sa chaîne américaine Intimacy le forcera à une réduction de valeur.
– arGEN-X (restez à l’écart) a raté son entrée en Bourse; son cours est de plus de 8 % inférieur au prix d’introduction (lequel était déjà dans le bas de la fourchette); ses trois produits phare sont à un stade trop peu avancé pour juger des chances de succès.
– Total (conservez) modère ses investissements, pour préserver ses marges et vu l’absence de découverte majeure; ses cessions d’actifs perdurent.

 

A l’agenda

– Lundi 14 : résultat trimestriel de Citigroup
– Mardi 15 : résultat trimestriel d’Intel; indice de confiance des investisseurs en Allemagne, ventes de détail aux USA
– Mercredi 16 : résultat trimestriel d’Abbott, de Bank of America, détachement du coupon de Procter & Gamble (paiement le 15/08); PIB en Chine
– Jeudi 17 : résultat trimestriel d’IBM, SAP, Novartis, Gimv; chiffre d’affaires semestriel de Carrefour; inflation dans la zone euro
– Vendredi 18 : résultat trimestriel de General Electric

Partagez cet article