Analyse
Du franc suisse dans votre portefeuille ? il y a 3 ans - mercredi 24 septembre 2014

Pourquoi ? Sous quelle forme ? Dans quelles proportions ?

La présence du franc suisse dans nos portefeuilles est aujourd’hui relativement limitée.
Seuls nos portefeuilles défensifs à 5 et 10 ans réservent encore une petite place aux obligations en franc suisse (5 % à travers les sicav d’obligations
KBC Renta Swissrenta ou Pictet-CHF Bonds). Sans doute des actions suivront-elles bientôt.

 

Pourquoi ?

Si nous reprenons des obligations en franc suisse dans les portefeuilles défensifs, c’est parce qu’elles représentent un excellent refuge en cas de forte agitation sur les marchés. Elles présentent du reste une corrélation extrêmement négative avec d’autres actifs (leur valeur a tendance à augmenter lorsque les actions chutent), ce qui permet d’atténuer la volatilité du portefeuille. Néanmoins, le potentiel de hausse du franc suisse à court terme par rapport à l’euro nous semble relativement limité.

 

Plafonnement

La banque centrale suisse intervient depuis un certain temps sur les marchés des changes pour éviter que le franc ne devienne trop fort. Une devise trop forte aurait en effet pour conséquence de rendre les produits suisses trop chers à l’étranger, ce qui pèserait sur les exportations et l’économie. L’institution a du reste fixé une limite de 1,20 CHF pour 1 EUR, limite qu’elle entend maintenir aussi longtemps que possible.
La devise présente donc peu de potentiel à court terme. Seulement, nous investissons à long terme et sur un tel horizon, il est peu probable que cette limite persistera. Quand sera-t-elle franchie ? C’est la question à 1 million...

 

Pas encore d’actions

Les actions suisses, par contre, ne figurent dans aucun de nos portefeuilles et nous n’en conseillons pas l’achat pour le moment. Cela pourrait toutefois changer très prochainement. La faible volatilité de la Bourse de Zurich, qui abrite de très nombreux secteurs défensifs, a en effet tout pour nous séduire. Autrement dit, la Bourse suisse offre à la fois des rendements intéressants et un risque relativement faible. Attendez toutefois encore un peu avant d’y investir.

 

Partagez cet article