Analyse
Qui ose investir en Russie ? il y a 3 ans - jeudi 18 septembre 2014

La Bourse de Moscou a perdu 9 % en deux mois et depuis janvier son recul est de 11 % alors que dans le même temps le marché boursier mondial a progressé de respectivement 5 % et 12 %. Faut-il agir à contre-courant ?

Bien que les actions russes soient sous-évaluées, la Bourse y est très volatile et le rouble a déjà baissé de 7 % cette année (et va selon nous encore baisser). Le risque est très élevé : on ne peut exclure que cette baisse mange jusqu’à un tiers du potentiel d’un investissement en actions russes.
Investir en actions russes est donc risqué et même aux cours actuels, ce risque est insuffisamment compensé.
RESTEZ A L'ECART.

 

Les investisseurs en Russie n’ont pas été récompensés jusqu’ici. Alors que les marchés boursiers mondiaux se sont nettement redressés depuis 2012, la Bourse de Moscou reste soumise à l’influence néfaste des tensions politiques, de la situation en Ukraine et de l’embargo qui a suivi.

 

Il ne semble pas que les choses doivent s’améliorer de sitôt. Le risque est même grand de voir la Russie entrer en récession. La croissance économique attendue pour cette année n’est que de 0,5 % – un chiffre qui pourrait encore être revu à la baisse. Les investisseurs n’aiment pas, donc les capitaux quittent le pays. Avec pour conséquence un marché boursier et une devise, le rouble, en net recul.

Partagez cet article