Analyse
Semaine en Bourse : la baisse des taux de la BCE fait plonger l’euro il y a 2 ans - vendredi 5 septembre 2014

Le Stoxx Europe 50 a salué la nouvelle baisse des taux directeurs européens par un rebond de 2 %. L’euro, lui, est descendu sous les 1,30 USD.

Marchés financiers

– Première conséquence de la baisse par la Banque centrale européenne (BCE) de son principal taux directeur : le nouveau recul de l’euro face au dollar. Après avoir atteint 1,40 USD en mai, l’euro ne cesse de reculer, sur fond de spéculations quant à une nouvelle intervention de la BCE pour relancer l’économie européenne. Il est descendu sous les 1,30 USD, ce qui est tout profit pour les investissements en dollar).
– Les marchés d’actions en Europe ont également salué cette nouvelle intervention de la BCE. Vendredi midi, le Stoxx Europe 50 gagnait 2 % sur la semaine. Les marchés avaient connu un bon début de semaine, sur fond de spéculations quant à un cessez-le feu en Ukraine. Quasi stabilité pour le S&P 500 et recul de 0,4 % pour le Nasdaq. Celui-ci a vu sa progression contrariée par Apple (achetez), victime d’un piratage de sa banque de données.
– En Belgique, le Bel 20, à un plus haut depuis plus de cinq ans, affichait une hausse hebdomadaire de près de 0,7 % ce vendredi en début d’après-midi. Le gros des résultats trimestriels est maintenant derrière nous. Et le bilan est hétérogène. Le bon (bpost, Agfa-Gevaert, Melexis, Ageas,….) a côtoyé les déceptions (EVS, Delhaize, D’Ieteren,…).

 

Secteurs

– L’espoir, exagéré selon nous, que l’intervention de la BCE donne un coup de fouet à l’économie européenne a porté le secteur des matières premières (+1,2 % sur la semaine). Le pétrole est moins fringant, avec un baril retombé vers les 100 USD. Le secteur pétrolier gagne 0,7 %.
– Les banques européennes, traditionnelles bénéficiaires de l’argent bon marché, bondissent de 3 %.
– Après les avancées de Novartis dans ses plans de recherche, les valeurs de la pharmacie gagnent 1,7 %.

 

Actions

– Sur la semaine, les financières, KBC (conservez) et Ageas (conservez) ont globalement profité des nouvelles initiatives de la BCE.
– Grand gagnant de la semaine, Nyrstar (achetez) a progressé de près de 8 %. L’annonce d’un double plan de financement va donner une bouffée d’oxygène au groupe, alors que certains mettaient en doute ses capacités à financer ses ambitions. L’action reste très risquée mais, couplée au rebond des prix du zinc, cette bonne nouvelle devrait permettre au cours de poursuivre son redressement.
– Le holding Brederode (conservez) a publié de bons résultats, avec un bénéfice quasi multiplié par quatre, porté aussi bien par le portefeuille d’actions cotées en Bourse que par les activités de private equity. Nous avons revu la valeur intrinsèque du holding à la hausse. La décote atteint environ 30 %.
– Les cours de Colruyt (vendez) et Delhaize (conservez) ont été pénalisés par l’enquête trimestrielle de la fédération belge des distributeurs, qui confirme la pression sur les prix en Belgique.
– Les procès des sociétés de liquidités reviennent à la une pour Atenor (achetez). Le dossier d’une des trois transactions litigieuse impliquant une douzaine de personnes physiques et morales (dont Atenor) est renvoyé en correctionnelle. Comme par le passé, Atenor reste confiant et se réserve le droit d’aller en appel. Ce nouveau développement n’est pas de nature à changer notre conseil.
– Sioen (conservez) : après les bons résultats, le groupe est très prudent pour la suite. Suite à la forte hausse du cours ces derniers mois et à la présence de plusieurs clients importants en Russie, nous abaissons notre conseil à conserver. N’achetez plus.
– Barclays (achetez) cède ses actifs espagnols en banque de détail, banque d’entreprises et gestion de fortune. Conforme au plan de recentrage de la banque sur le marché britannique pour redresser sa rentabilité.
– Résultats prometteurs pour Novartis (conservez) dans le développement d’une molécule. Confirmation de la bonne productivité de la recherche et des bonnes perspectives à long terme du labo suisse.
– LVMH (vendez) et Hermès enterrent la hache de guerre. N’ayant pas réussi à en prendre le contrôle, le premier distribuera à ses actionnaires les 23,2 % du capital du second. Nous y reviendrons une fois les détails connus.
– BP (achetez) est condamné pour négligence dans la marée noire au large du Mexique en 2010. Un scénario dont BP a tenu compte dans ses provisions. Il conteste toutefois la décision. Le procès se poursuit. Des pressions exagérées sur le cours subsistent. En dépit des risques, l’action reste bon marché.

 

A l’agenda

– Lundi 08/09 : Roche rencontre des investisseurs. Balance commerciale en Chine.
– Mardi 09/09 : production industrielle au Royaume-Uni.
– Mercredi 10/09 : paiement du dividende de Chevron (1,07 USD), IBM (1,10 USD) et Exxon (0,69 USD).General Electric rencontre des investisseurs.
– Jeudi 11/09 : détachement du dividende de Coca (paiement le 01/10) et Merck (paiement le 07/10). Western Union rencontre des investisseurs et détachement du dividende (paiement le 30/09).
– Vendredi 12/09 : ventes de détail aux Etats-Unis.

Partagez cet article